Recettes de cocktails, spiritueux et bars locaux

Les 8 régimes les plus fous de Beyoncé

Les 8 régimes les plus fous de Beyoncé

Limonade épicée au sirop d'érable, chasses d'eau salées et entraînements non-stop : les secrets du corps de Beyoncé

DFree / Shutterstock

Beyoncé ne manque jamais d'être impeccable. Qu'elle se produise sur scène avec un justaucorps et des collants scintillants, qu'elle pose en bikini ou qu'elle sorte sur le tapis rouge dans une robe de bal transparente, sa silhouette est la source de plusieurs envies corporelles de la part des femmes du monde entier. le monde. Cependant, Beyoncé est toujours la première à expliquer que sa silhouette ne lui vient pas facilement. Elle a répété à plusieurs reprises dans des interviews qu'elle n'était pas naturellement maigre et qu'elle devait travailler dur pour garder son corps en forme. Maintenir ces courbes demande beaucoup de travail et d'attention. Tous. Seul. Jour.

Les 8 régimes les plus fous de Beyoncé

DFree / Shutterstock

Beyoncé ne manque jamais d'être impeccable. Jour.

Cheat Meal de Beyoncé

istockphoto.com

Nous avons pensé qu'en ayant juste une triche journée une semaine, nous allions bien. Apparemment non. Beyoncé se limite à une triche maximum repas par semaine, et ce repas se compose normalement de quelques tranches de Pizza et un Un verre de vin. Nous n'aurions probablement pas dû manger toute cette pizza et finir cette bouteille de vin mardi soir.

Le régime quotidien de Beyoncé

Le régime quotidien de Beyoncé est assez fou pour nous : brouillé Blancs d'oeufs ou un smoothie aux légumes pour le petit-déjeuner, suivi du poisson avec des légumes cuits à la vapeur pour le déjeuner et le dîner. Il nous manque des glucides et du sucre. Nous savons avec certitude que manger cela tous les jours ne serait vraiment pas très amusant.

La consommation d'eau de Beyoncé

istockphoto.com

Pendant que nous faisons de notre mieux pour boire les deux litres et demi recommandés de l'eau par jour, Beyoncé est occupée à consommer un gallon de l'eau au citron, tous les jours. Elle jure que cette quantité d'eau est ce dont elle a besoin pour s'hydrater, se désintoxiquer et rafraîchir son esprit et son corps.

La routine d'entraînement de Beyoncé

A. Ricardo / Shutterstock

Le temps d'entraînement hebdomadaire de Beyoncé s'élève à 70 heures par semaine. Oui, 70 heures par semaine. C'est plus de temps que vous n'en passez au travail, et plus de temps que vous n'en passez à dormir. Cinq jours par semaine, elle s'entraîne avec un entraîneur personnel en soulevant des poids, en courant et en faisant d'autres exercices de cardio. Une fois par semaine, elle s'allonge dans un yoga et la plupart du temps, elle passe jusqu'à neuf heures d'affilée à répéter sa chorégraphie. Nous sommes fatigués rien qu'à penser à tout ça.

Régime au sirop d'érable

C'est probablement le régime dont on parle le plus ces dernières années. L'annonce de Beyoncé qu'elle avait perdu 20 livres en moins de deux semaines nous a tous fait prier pour savoir pourquoi. La réponse était la suivante sirop d'érable régime alimentaire, également connu sous le nom de Master Cleanse. Ce régime consiste à échanger tous les aliments et boissons contre une concoction de limonade épicée à base de citrons, de sirop d'érable de catégorie B et poivre de Cayenne. Buvez ceci neuf fois par jour, peut-être accompagné d'un chasse au sel — un verre d'eau salée - pendant autant de jours que vous pouvez vous tenir debout, et vous pouvez avoir une silhouette comme Beyoncé. Vous seriez probablement aussi affamé, grincheux et malade. Nous ne vous recommandons pas d'essayer celui-ci à la maison.

Protéine post-grossesse

Après avoir donné naissance à Blue Ivy Carter en 2012, Beyoncé voulait désespérément retrouver sa silhouette le plus rapidement possible. Sa solution était un régime riche en protéines intense et la reprise de sa routine d'entraînement chronophage. Dans ce régime, le petit-déjeuner était composé de blancs d'œufs brouillés, le déjeuner de tranches de dinde et de câpres, les collations étaient du concombre avec le vinaigre et citron, et le dîner était un sashimi à queue jaune avec des jalapeños et du wasabi. De temps en temps, elle s'offrait un yaourt glacé.

Déjeuner à la tomate et au concombre

istockphoto.com

Le premier régime vraiment, vraiment fou de Beyoncé a été découvert à l'époque de Destiny's Child. Elle est passée par une phase de manger seulement six tranches de tomate et quatre tranches de concombre pour le déjeuner. Oui, c'était vraiment tout. Six tranches de tomate et quatre tranches de concombre. Nous ne sommes même pas tentés d'essayer celui-ci: il n'y a aucun moyen que nous puissions passer l'après-midi sans cela.

Défi végétalien de 22 jours

Si Queen B veut perdre du poids d'une manière un peu moins folle, en s'autorisant plus de deux semaines et sans viser à perdre 20 kilos, elle se tourne vers un régime végétalien strict pendant 22 jours. Apparemment, il faut 21 jours pour rompre une habitude, donc 22 jours de végétalien manger devrait suffire à changer votre routine alimentaire habituelle. C'est son obsession pour cette tactique de perte de poids qui l'a amenée à se lancer "22 jours de nutrition,” son service de livraison de repas vegan, avec son entraîneur Marco Borges.


Le régime végétalien de 22 jours de Beyonce: je l'ai essayé et j'ai perdu 8 livres

Mis à part la perte de poids, éviter la viande, les produits laitiers, le soja et le gluten a eu un impact important.

Le défi du régime végétalien de Beyonce aux fans

— -- Ma famille célèbre des étapes importantes en allant dans des steakhouses et en commandant comme si nous ne mangerions plus jamais.

Au cours de la dernière décennie, nous avons été particulièrement chanceux : j'ai chanté « Happy Birthday » à mon frère au Peter Luger Steak House and the Palm à New York, où je vis. J'ai célébré l'anniversaire de mariage de mes parents au Precinct de ma ville natale de Cincinnati, Ohio. J'ai marqué mon diplôme universitaire à Gibsons à Chicago et celui de ma sœur à St. Elmo à Indianapolis.

Pour moi, un dîner de steak glouton avec des salades nappées de vinaigrette au fromage bleu, des pommes de terre au four chargées et des bouteilles de vin rouge signifie que la vie est belle.

J'ai toujours supposé que les célébrités ne mangeaient pas comme ça, même lors d'occasions heureuses, et c'est ainsi qu'elles restent si minces. Après tout, la vie est pleine de compromis. Mais après que Beyoncé se soit présentée au Met Gala comme ça, j'avoue que j'étais curieuse : comment un être humain peut-il ressembler à ça ? Que doit-on faire pour obtenir ce genre de corps ?

Voici la réponse : elle a travaillé avec le physiologiste de l'exercice Marco Borges pendant des années et a même écrit l'avant de son nouveau livre, "La révolution des 22 jours". Borges préconise un régime à base de plantes et estime que s'il faut 21 jours pour changer une habitude, les fidèles doivent devenir végétaliens et sans alcool pendant 22 jours. Il suggère également d'éviter le soja et le gluten.

C'est restrictif, oui, mais selon Beyoncé, qui a lancé une ligne de plats préparés avec Borges plus tôt cette année, cela fonctionne. Donc, au nom du journalisme - et de la saison des maillots de bain - j'ai accepté de faire un tourbillon.

Pour relever ce défi, j'avais deux choix : je pouvais commander les plats préparés chez Borges et Beyoncé ou les faire moi-même. J'ai choisi cette dernière voie pour plusieurs raisons, mais principalement parce que je ne pensais pas que cuire ma nourriture au micro-ondes conduirait à des habitudes plus saines à long terme. (C'était aussi parce que trois repas par jour pendant trois semaines auraient coûté environ 600 $.)

J'ai vite compris que la route du bricolage n'était pas bon marché non plus. J'ai déboursé plus de 200 $ lors de mon premier voyage à l'épicerie. Parmi mes achats, il y avait un pot de 9 $ de beurre d'amande et une boîte de tahini tout aussi chère qui n'a pas été ouverte. Borges recommande des produits biologiques pour la « douzaine sale », y compris des pommes, des tomates cerises et des poivrons, et même si j'ai rechigné sur les raisins biologiques à 14 $, je me suis surtout conformé.

Avec un réfrigérateur plein de produits frais et une armoire remplie d'environ 12 000 sortes de haricots, je me sentais prêt à partir. Trois semaines plus tard et huit livres de moins, je peux signaler que Beyoncé était principalement dire la vérité sur ce régime. Voici ce que je veux dire :

"Je pensais . Je me sentirais démuni et détesterais la nourriture, que je raterais les restaurants et les fêtes, que j'aurais des maux de tête et que je serais irritable, etc. J'avais tort à propos de tout ça. - Beyoncé

C'est à moitié vrai. Au début, je me sentais démuni et je détestais la nourriture. Surtout, je me détestais d'avoir accepté de faire cette expérience. Qui pensais-je être ? Sans une jambe morale sur laquelle se tenir, c'était accablant. Quel végétalien porte du cuir ?!

« Beyoncé est une menteur", déclarai-je à qui voulait l'entendre. Le problème pour moi était la pression pour suivre le plan de repas décrit dans le livre. Il n'y avait aucun moyen pour que je puisse équilibrer ma carrière, une vie sociale et mes autres obligations avec petit-déjeuner et préparer le déjeuner à apporter au bureau en une seule fois. J'ai failli jeter le livre à travers la pièce lorsqu'une recette de déjeuner nécessitait du fromage de cajou fait maison. entraînement de résistance. Bonne chance avec tout cela.

J'ai parlé à mon amie Tracey Lemle, une coach de santé certifiée qui dirige Kale avec un côté de frites. Une façon de l'aborder, a-t-elle suggéré, était de réfléchir à ce que je voulais manger et de trouver une recette dans le livre qui satisferait cette envie. Tenez-vous en aux principes du régime, mais faites-le fonctionner pour vous, a-t-elle dit. C'est censé être amusant.

C'était peut-être une violation des règles, mais ça a aidé : si je voulais du mexicain, il y avait des tacos aux noix. (Un ami a déclaré qu'ils ressemblaient à "un cauchemar", mais je les ai aimés.) Thaï ? Curry de légumes. Italien? Pâtes sans gluten. L'astuce consistait à manger en faisant du déjeuner le repas le plus copieux - un défi pour quelqu'un comme moi, qui a tendance à faire des salades un accompagnement au dîner plutôt que l'événement principal.

Pourtant, les choses se sont considérablement améliorées une fois que je me suis laissée détendre, et le poids a continué à baisser de toute façon. Auparavant adepte des céréales, j'aimais par-dessus tout les petits déjeuners, en particulier le granola (au lieu de faire le mien, j'ai fait des folies sur la marque Early Bird's Jubilee), le beurre d'amande sur des toasts avec des baies et des jus de fruits que j'ai préparés à la maison.


Le régime végétalien de 22 jours de Beyonce: je l'ai essayé et j'ai perdu 8 livres

Mis à part la perte de poids, éviter la viande, les produits laitiers, le soja et le gluten a eu un impact important.

Le défi du régime végétalien de Beyonce aux fans

— -- Ma famille célèbre des étapes importantes en allant dans des steakhouses et en commandant comme si nous ne mangerions plus jamais.

Au cours de la dernière décennie, nous avons été particulièrement chanceux : j'ai chanté « Happy Birthday » à mon frère au Peter Luger Steak House and the Palm à New York, où je vis. J'ai célébré l'anniversaire de mariage de mes parents au Precinct de ma ville natale de Cincinnati, Ohio. J'ai marqué mon diplôme universitaire à Gibsons à Chicago et celui de ma sœur à St. Elmo à Indianapolis.

Pour moi, un dîner de steak glouton avec des salades nappées de vinaigrette au fromage bleu, des pommes de terre au four chargées et des bouteilles de vin rouge signifie que la vie est belle.

J'ai toujours supposé que les célébrités ne mangeaient pas comme ça, même lors d'occasions heureuses, et c'est ainsi qu'elles restent si minces. Après tout, la vie est pleine de compromis. Mais après que Beyoncé se soit présentée au Met Gala en ressemblant à ça, j'avoue que j'étais curieuse : comment un être humain peut-il ressembler à ça ? Que doit-on faire pour obtenir ce genre de corps ?

Voici la réponse : elle a travaillé avec le physiologiste de l'exercice Marco Borges pendant des années et a même écrit l'avant de son nouveau livre, "La révolution des 22 jours". Borges préconise un régime à base de plantes et estime que s'il faut 21 jours pour changer une habitude, les fidèles doivent devenir végétaliens et sans alcool pendant 22 jours. Il suggère également d'éviter le soja et le gluten.

C'est restrictif, oui, mais selon Beyoncé, qui a lancé une ligne de plats préparés avec Borges plus tôt cette année, cela fonctionne. Donc, au nom du journalisme - et de la saison des maillots de bain - j'ai accepté de faire un tourbillon.

Pour relever ce défi, j'avais deux choix : je pouvais commander les plats préparés chez Borges et Beyoncé ou les faire moi-même. J'ai choisi cette dernière voie pour plusieurs raisons, mais principalement parce que je ne pensais pas que cuire ma nourriture au micro-ondes conduirait à des habitudes plus saines à long terme. (C'était aussi parce que trois repas par jour pendant trois semaines auraient coûté environ 600 $.)

J'ai vite compris que la route du bricolage n'était pas bon marché non plus. J'ai déboursé plus de 200 $ lors de mon premier voyage à l'épicerie. Parmi mes achats, il y avait un pot de 9 $ de beurre d'amande et une boîte de tahini tout aussi chère qui n'a pas été ouverte. Borges recommande des produits biologiques pour la « douzaine sale », y compris des pommes, des tomates cerises et des poivrons, et même si j'ai rechigné sur les raisins biologiques à 14 $, je me suis surtout conformé.

Avec un réfrigérateur plein de produits frais et une armoire remplie d'environ 12 000 sortes de haricots, je me sentais prêt à partir. Trois semaines plus tard et huit livres de moins, je peux signaler que Beyoncé était principalement dire la vérité sur ce régime. Voici ce que je veux dire :

"Je pensais . Je me sentirais démuni et je détesterais la nourriture, je raterais les restaurants et les fêtes, j'aurais des maux de tête et je serais irritable, etc. J'avais tort à propos de tout cela. - Beyoncé

C'est à moitié vrai. Au début, je me sentais démuni et je détestais la nourriture. Surtout, je me détestais d'avoir accepté de faire cette expérience. Qui pensais-je être ? Sans une jambe morale sur laquelle se tenir, c'était accablant. Quel végétalien porte du cuir ?!

« Beyoncé est une menteur", déclarai-je à qui voulait l'entendre. Le problème pour moi était la pression de suivre le plan de repas décrit dans le livre. Il n'y avait aucun moyen pour que je puisse équilibrer ma carrière, une vie sociale et mes autres obligations avec petit-déjeuner et préparer le déjeuner à apporter au bureau en une seule fois. J'ai failli jeter le livre à travers la pièce lorsqu'une recette de déjeuner nécessitait du fromage de cajou fait maison. l'entraînement en résistance. Bonne chance avec tout ça.

J'ai parlé à mon amie Tracey Lemle, une coach de santé certifiée qui dirige Kale avec un côté de frites. Une façon de l'aborder, a-t-elle suggéré, était de réfléchir à ce que je voulais manger et de trouver une recette dans le livre qui satisferait cette envie. Tenez-vous en aux principes du régime, mais faites-le fonctionner pour vous, a-t-elle dit. C'est censé être amusant.

C'était peut-être une violation des règles, mais ça a aidé : si je voulais du mexicain, il y avait des tacos aux noix. (Un ami a déclaré qu'ils ressemblaient à "un cauchemar", mais je les ai aimés.) Thaï ? Curry de légumes. Italien? Pâtes sans gluten. L'astuce consistait à manger en faisant du déjeuner le repas le plus copieux - un défi pour quelqu'un comme moi, qui a tendance à faire des salades un accompagnement au dîner plutôt que l'événement principal.

Pourtant, les choses se sont considérablement améliorées une fois que je me suis laissée détendre, et le poids a continué à baisser de toute façon. Auparavant adepte des céréales, j'aimais par-dessus tout les petits déjeuners, en particulier le granola (au lieu de faire le mien, j'ai fait des folies sur la marque Early Bird's Jubilee), le beurre d'amande sur des toasts avec des baies et des jus de fruits que j'ai préparés à la maison.


Le régime végétalien de 22 jours de Beyonce: je l'ai essayé et j'ai perdu 8 livres

Mis à part la perte de poids, éviter la viande, les produits laitiers, le soja et le gluten a eu un impact important.

Le défi du régime végétalien de Beyonce aux fans

— -- Ma famille célèbre des étapes importantes en allant dans des steakhouses et en commandant comme si nous ne mangerions plus jamais.

Au cours de la dernière décennie, nous avons été particulièrement chanceux : j'ai chanté « Happy Birthday » à mon frère au Peter Luger Steak House and the Palm à New York, où je vis. J'ai célébré l'anniversaire de mariage de mes parents au Precinct de ma ville natale de Cincinnati, Ohio. J'ai marqué mon diplôme universitaire à Gibsons à Chicago et celui de ma sœur à St. Elmo à Indianapolis.

Pour moi, un dîner de steak glouton avec des salades nappées de vinaigrette au fromage bleu, des pommes de terre au four chargées et des bouteilles de vin rouge signifie que la vie est belle.

J'ai toujours supposé que les célébrités ne mangeaient pas comme ça, même lors d'occasions heureuses, et c'est ainsi qu'elles restent si minces. Après tout, la vie est pleine de compromis. Mais après que Beyoncé se soit présentée au Met Gala comme ça, j'avoue que j'étais curieuse : comment un être humain peut-il ressembler à ça ? Que doit-on faire pour obtenir ce genre de corps ?

Voici la réponse : elle a travaillé avec le physiologiste de l'exercice Marco Borges pendant des années et a même écrit l'avant de son nouveau livre, « La révolution des 22 jours ». Borges préconise un régime à base de plantes et estime que s'il faut 21 jours pour changer une habitude, les fidèles doivent devenir végétaliens et sans alcool pendant 22 jours. Il suggère également d'éviter le soja et le gluten.

C'est restrictif, oui, mais selon Beyoncé, qui a lancé une ligne de plats préparés avec Borges plus tôt cette année, cela fonctionne. Donc, au nom du journalisme - et de la saison des maillots de bain - j'ai accepté de faire un tourbillon.

Pour relever ce défi, j'avais deux choix : je pouvais commander les plats préparés chez Borges et Beyoncé ou les faire moi-même. J'ai choisi cette dernière voie pour plusieurs raisons, mais principalement parce que je ne pensais pas que cuire ma nourriture au micro-ondes conduirait à des habitudes plus saines à long terme. (C'était aussi parce que trois repas par jour pendant trois semaines auraient coûté environ 600 $.)

J'ai vite compris que la route du bricolage n'était pas bon marché non plus. J'ai déboursé plus de 200 $ lors de mon premier voyage à l'épicerie. Parmi mes achats, il y avait un pot de 9 $ de beurre d'amande et une boîte de tahini tout aussi chère qui n'a pas été ouverte. Borges recommande des produits biologiques pour la « douzaine sale », y compris des pommes, des tomates cerises et des poivrons, et même si j'ai rechigné sur les raisins biologiques à 14 $, je me suis surtout conformé.

Avec un réfrigérateur plein de produits frais et une armoire remplie d'environ 12 000 sortes de haricots, je me sentais prêt à partir. Trois semaines plus tard et huit livres de moins, je peux signaler que Beyoncé était principalement dire la vérité sur ce régime. Voici ce que je veux dire :

"Je pensais . Je me sentirais démuni et je détesterais la nourriture, je raterais les restaurants et les fêtes, j'aurais des maux de tête et je serais irritable, etc. J'avais tort à propos de tout cela. - Beyoncé

C'est à moitié vrai. Au début, je me sentais démuni et je détestais la nourriture. Surtout, je me détestais d'avoir accepté de faire cette expérience. Qui pensais-je être ? Sans une jambe morale sur laquelle se tenir, c'était accablant. Quel végétalien porte du cuir ?!

« Beyoncé est une menteur", déclarai-je à qui voulait l'entendre. Le problème pour moi était la pression pour suivre le plan de repas décrit dans le livre. Il n'y avait aucun moyen pour que je puisse équilibrer ma carrière, une vie sociale et mes autres obligations avec petit-déjeuner et préparer le déjeuner à apporter au bureau en une seule fois. J'ai failli jeter le livre à travers la pièce lorsqu'une recette de déjeuner nécessitait du fromage de cajou fait maison. entraînement de résistance. Bonne chance avec tout cela.

J'ai parlé à mon amie Tracey Lemle, une coach de santé certifiée qui dirige Kale avec un côté de frites. Une façon de l'aborder, a-t-elle suggéré, était de réfléchir à ce que je voulais manger et de trouver une recette dans le livre qui satisferait cette envie. Tenez-vous en aux principes du régime, mais faites-le fonctionner pour vous, a-t-elle dit. C'est censé être amusant.

C'était peut-être une violation des règles, mais ça a aidé : si je voulais du mexicain, il y avait des tacos aux noix. (Un ami a déclaré qu'ils ressemblaient à "un cauchemar", mais je les ai adorés.) Thaï ? Curry de légumes. Italien? Pâtes sans gluten. L'astuce consistait à manger en faisant du déjeuner le repas le plus copieux - un défi pour quelqu'un comme moi, qui a tendance à faire des salades un accompagnement au dîner plutôt que l'événement principal.

Pourtant, les choses se sont considérablement améliorées une fois que je me suis laissée détendre, et le poids a continué à baisser de toute façon. Auparavant adepte des céréales, j'aimais par-dessus tout les petits déjeuners, en particulier le granola (au lieu de faire le mien, j'ai fait des folies sur la marque Early Bird's Jubilee), le beurre d'amande sur des toasts avec des baies et des jus de fruits que j'ai préparés à la maison.


Le régime végétalien de 22 jours de Beyonce : je l'ai essayé et j'ai perdu 8 livres

Mis à part la perte de poids, éviter la viande, les produits laitiers, le soja et le gluten a eu un impact important.

Le défi du régime végétalien de Beyonce aux fans

— -- Ma famille célèbre des étapes importantes en allant dans des steakhouses et en commandant comme si nous ne mangerions plus jamais.

Au cours de la dernière décennie, nous avons été particulièrement chanceux : j'ai chanté « Happy Birthday » à mon frère au Peter Luger Steak House and the Palm à New York, où je vis. J'ai célébré l'anniversaire de mariage de mes parents au Precinct de ma ville natale de Cincinnati, Ohio. J'ai marqué mon diplôme universitaire à Gibsons à Chicago et celui de ma sœur à St. Elmo à Indianapolis.

Pour moi, un dîner de steak glouton avec des salades nappées de vinaigrette au fromage bleu, des pommes de terre au four chargées et des bouteilles de vin rouge signifie que la vie est belle.

J'ai toujours supposé que les célébrités ne mangeaient pas comme ça, même lors d'occasions heureuses, et c'est ainsi qu'elles restent si minces. Après tout, la vie est pleine de compromis. Mais après que Beyoncé se soit présentée au Met Gala en ressemblant à ça, j'avoue que j'étais curieuse : comment un être humain peut-il ressembler à ça ? Que doit-on faire pour obtenir ce genre de corps ?

Voici la réponse : elle a travaillé avec le physiologiste de l'exercice Marco Borges pendant des années et a même écrit l'avant de son nouveau livre, "La révolution des 22 jours". Borges préconise un régime à base de plantes et estime que s'il faut 21 jours pour changer une habitude, les fidèles doivent devenir végétaliens et sans alcool pendant 22 jours. Il suggère également d'éviter le soja et le gluten.

C'est restrictif, oui, mais selon Beyoncé, qui a lancé une ligne de plats préparés avec Borges plus tôt cette année, cela fonctionne. Donc, au nom du journalisme - et de la saison des maillots de bain - j'ai accepté de faire un tourbillon.

Pour relever ce défi, j'avais deux choix : je pouvais commander les plats préparés chez Borges et Beyoncé ou les faire moi-même. J'ai choisi cette dernière voie pour plusieurs raisons, mais principalement parce que je ne pensais pas que cuire ma nourriture au micro-ondes conduirait à des habitudes plus saines à long terme. (C'était aussi parce que trois repas par jour pendant trois semaines auraient coûté environ 600 $.)

J'ai vite compris que la route du bricolage n'était pas bon marché non plus. J'ai déboursé plus de 200 $ lors de mon premier voyage à l'épicerie. Parmi mes achats, il y avait un pot de 9 $ de beurre d'amande et une boîte de tahini tout aussi chère qui n'a pas été ouverte. Borges recommande des produits biologiques pour la « douzaine sale », y compris des pommes, des tomates cerises et des poivrons, et même si j'ai rechigné sur les raisins biologiques à 14 $, je me suis surtout conformé.

Avec un réfrigérateur plein de produits frais et une armoire remplie d'environ 12 000 sortes de haricots, je me sentais prêt à partir. Trois semaines plus tard et huit livres de moins, je peux signaler que Beyoncé était principalement dire la vérité sur ce régime. Voici ce que je veux dire :

"Je pensais . Je me sentirais démuni et je détesterais la nourriture, je raterais les restaurants et les fêtes, j'aurais des maux de tête et je serais irritable, etc. J'avais tort à propos de tout cela. - Beyoncé

C'est à moitié vrai. Au début, je me sentais démuni et je détestais la nourriture. Surtout, je me détestais d'avoir accepté de faire cette expérience. Qui pensais-je être ? Sans une jambe morale sur laquelle se tenir, c'était accablant. Quel végétalien porte du cuir ?!

« Beyoncé est une menteur", déclarai-je à qui voulait l'entendre. Le problème pour moi était la pression pour suivre le plan de repas décrit dans le livre. Il n'y avait aucun moyen pour que je puisse équilibrer ma carrière, une vie sociale et mes autres obligations avec petit-déjeuner et préparer le déjeuner à apporter au bureau en une seule fois. J'ai failli jeter le livre à travers la pièce lorsqu'une recette de déjeuner nécessitait du fromage de cajou fait maison. entraînement de résistance. Bonne chance avec tout cela.

J'ai parlé à mon amie Tracey Lemle, une coach de santé certifiée qui dirige Kale avec un côté de frites. Une façon de l'aborder, a-t-elle suggéré, était de réfléchir à ce que je voulais manger et de trouver une recette dans le livre qui satisferait cette envie. Tenez-vous en aux principes du régime, mais faites-le fonctionner pour vous, a-t-elle dit. C'est censé être amusant.

C'était peut-être une violation des règles, mais ça a aidé : si je voulais du mexicain, il y avait des tacos aux noix. (Un ami a déclaré qu'ils ressemblaient à "un cauchemar", mais je les ai aimés.) Thaï ? Curry de légumes. Italien? Pâtes sans gluten. L'astuce consistait à manger en faisant du déjeuner le repas le plus copieux - un défi pour quelqu'un comme moi, qui a tendance à faire des salades un accompagnement au dîner plutôt que l'événement principal.

Pourtant, les choses se sont considérablement améliorées une fois que je me suis laissée détendre, et le poids a continué à baisser de toute façon. Auparavant adepte des céréales, j'aimais surtout les petits déjeuners, en particulier le granola (au lieu de faire le mien, j'ai fait des folies sur la marque Early Bird's Jubilee), le beurre d'amande sur des toasts avec des baies et des jus de fruits que j'ai préparés à la maison.


Le régime végétalien de 22 jours de Beyonce : je l'ai essayé et j'ai perdu 8 livres

Mis à part la perte de poids, éviter la viande, les produits laitiers, le soja et le gluten a eu un impact important.

Le défi du régime végétalien de Beyonce aux fans

— -- Ma famille célèbre des étapes importantes en allant dans des steakhouses et en commandant comme si nous ne mangerions plus jamais.

Au cours de la dernière décennie, nous avons été particulièrement chanceux : j'ai chanté « Happy Birthday » à mon frère au Peter Luger Steak House and the Palm à New York, où je vis. J'ai célébré l'anniversaire de mariage de mes parents au Precinct de ma ville natale de Cincinnati, Ohio. J'ai marqué mon diplôme universitaire à Gibsons à Chicago et celui de ma sœur à St. Elmo à Indianapolis.

Pour moi, un dîner de steak glouton avec des salades nappées de vinaigrette au fromage bleu, des pommes de terre au four chargées et des bouteilles de vin rouge signifie que la vie est belle.

J'ai toujours supposé que les célébrités ne mangeaient pas comme ça, même lors d'occasions heureuses, et c'est ainsi qu'elles restent si minces. Après tout, la vie est pleine de compromis. Mais après que Beyoncé se soit présentée au Met Gala en ressemblant à ça, j'avoue que j'étais curieuse : comment un être humain peut-il ressembler à ça ? Que doit-on faire pour obtenir ce genre de corps ?

Voici la réponse : elle a travaillé avec le physiologiste de l'exercice Marco Borges pendant des années et a même écrit l'avant de son nouveau livre, "La révolution des 22 jours". Borges préconise un régime à base de plantes et estime que s'il faut 21 jours pour changer une habitude, les fidèles doivent devenir végétaliens et sans alcool pendant 22 jours. Il suggère également d'éviter le soja et le gluten.

C'est restrictif, oui, mais selon Beyoncé, qui a lancé une ligne de plats préparés avec Borges plus tôt cette année, cela fonctionne. Donc, au nom du journalisme - et de la saison des maillots de bain - j'ai accepté de faire un tourbillon.

Pour relever ce défi, j'avais deux choix : je pouvais commander les plats préparés chez Borges et Beyoncé ou les faire moi-même. J'ai choisi cette dernière voie pour plusieurs raisons, mais principalement parce que je ne pensais pas que cuire ma nourriture au micro-ondes conduirait à des habitudes plus saines à long terme. (C'était aussi parce que trois repas par jour pendant trois semaines auraient coûté environ 600 $.)

J'ai vite compris que la route du bricolage n'était pas bon marché non plus. J'ai déboursé plus de 200 $ lors de mon premier voyage à l'épicerie. Parmi mes achats, il y avait un pot de 9 $ de beurre d'amande et une boîte de tahini tout aussi chère qui n'a pas été ouverte. Borges recommande des produits biologiques pour la « douzaine sale », y compris des pommes, des tomates cerises et des poivrons, et même si j'ai rechigné sur les raisins biologiques à 14 $, je me suis surtout conformé.

Avec un réfrigérateur plein de produits frais et une armoire remplie d'environ 12 000 sortes de haricots, je me sentais prêt à partir. Trois semaines plus tard et huit livres de moins, je peux signaler que Beyoncé était principalement dire la vérité sur ce régime. Voici ce que je veux dire :

"Je pensais . Je me sentirais démuni et je détesterais la nourriture, je raterais les restaurants et les fêtes, j'aurais des maux de tête et je serais irritable, etc. J'avais tort à propos de tout cela. - Beyoncé

C'est à moitié vrai. Au début, je me sentais démuni et je détestais la nourriture. Surtout, je me détestais d'avoir accepté de faire cette expérience. Qui pensais-je être ? Sans une jambe morale sur laquelle se tenir, c'était accablant. Quel végétalien porte du cuir ?!

« Beyoncé est une menteur", déclarai-je à qui voulait l'entendre. Le problème pour moi était la pression pour suivre le plan de repas décrit dans le livre. Il n'y avait aucun moyen pour que je puisse équilibrer ma carrière, une vie sociale et mes autres obligations avec petit-déjeuner et préparer le déjeuner à apporter au bureau en une seule fois. J'ai failli jeter le livre à travers la pièce lorsqu'une recette de déjeuner nécessitait du fromage de cajou fait maison. entraînement de résistance. Bonne chance avec tout cela.

J'ai parlé à mon amie Tracey Lemle, une coach de santé certifiée qui dirige Kale avec un côté de frites. Une façon de l'aborder, a-t-elle suggéré, était de réfléchir à ce que je voulais manger et de trouver une recette dans le livre qui satisferait cette envie. Tenez-vous en aux principes du régime, mais faites-le fonctionner pour vous, a-t-elle dit. C'est censé être amusant.

C'était peut-être une violation des règles, mais ça a aidé : si je voulais du mexicain, il y avait des tacos aux noix. (Un ami a déclaré qu'ils ressemblaient à "un cauchemar", mais je les ai adorés.) Thaï ? Curry de légumes. Italien? Pâtes sans gluten. L'astuce consistait à manger en faisant du déjeuner le repas le plus copieux - un défi pour quelqu'un comme moi, qui a tendance à faire des salades un accompagnement au dîner plutôt que l'événement principal.

Pourtant, les choses se sont considérablement améliorées une fois que je me suis laissée détendre, et le poids a continué à baisser de toute façon. Auparavant adepte des céréales, j'aimais par-dessus tout les petits déjeuners, en particulier le granola (au lieu de faire le mien, j'ai fait des folies sur la marque Early Bird's Jubilee), le beurre d'amande sur des toasts avec des baies et des jus de fruits que j'ai préparés à la maison.


Le régime végétalien de 22 jours de Beyonce : je l'ai essayé et j'ai perdu 8 livres

Mis à part la perte de poids, éviter la viande, les produits laitiers, le soja et le gluten a eu un impact important.

Le défi du régime végétalien de Beyonce aux fans

— -- Ma famille célèbre des étapes importantes en allant dans des steakhouses et en commandant comme si nous ne mangerions plus jamais.

Au cours de la dernière décennie, nous avons été particulièrement chanceux : j'ai chanté « Happy Birthday » à mon frère au Peter Luger Steak House and the Palm à New York, où je vis. J'ai célébré l'anniversaire de mariage de mes parents au Precinct de ma ville natale de Cincinnati, Ohio. J'ai marqué mon diplôme universitaire à Gibsons à Chicago et celui de ma sœur à St. Elmo à Indianapolis.

Pour moi, un dîner de steak glouton avec des salades nappées de vinaigrette au fromage bleu, des pommes de terre au four chargées et des bouteilles de vin rouge signifie que la vie est belle.

J'ai toujours supposé que les célébrités ne mangeaient pas comme ça, même lors d'occasions heureuses, et c'est ainsi qu'elles restent si minces. Après tout, la vie est pleine de compromis. Mais après que Beyoncé se soit présentée au Met Gala comme ça, j'avoue que j'étais curieuse : comment un être humain peut-il ressembler à ça ? Que doit-on faire pour obtenir ce genre de corps ?

Voici la réponse : elle a travaillé avec le physiologiste de l'exercice Marco Borges pendant des années et a même écrit l'avant de son nouveau livre, "La révolution des 22 jours". Borges préconise un régime à base de plantes et estime que s'il faut 21 jours pour changer une habitude, les fidèles doivent devenir végétaliens et sans alcool pendant 22 jours. Il suggère également d'éviter le soja et le gluten.

C'est restrictif, oui, mais selon Beyoncé, qui a lancé une ligne de plats préparés avec Borges plus tôt cette année, cela fonctionne. Donc, au nom du journalisme - et de la saison des maillots de bain - j'ai accepté de faire un tourbillon.

Pour relever ce défi, j'avais deux choix : je pouvais commander les plats préparés chez Borges et Beyoncé ou les faire moi-même. J'ai choisi cette dernière voie pour plusieurs raisons, mais principalement parce que je ne pensais pas que cuire ma nourriture au micro-ondes conduirait à des habitudes plus saines à long terme. (C'était aussi parce que trois repas par jour pendant trois semaines auraient coûté environ 600 $.)

J'ai vite compris que la route du bricolage n'était pas bon marché non plus. J'ai déboursé plus de 200 $ lors de mon premier voyage à l'épicerie. Parmi mes achats, il y avait un pot de 9 $ de beurre d'amande et une boîte de tahini tout aussi chère qui n'a pas été ouverte. Borges recommande des produits biologiques pour la « douzaine sale », y compris des pommes, des tomates cerises et des poivrons, et même si j'ai rechigné sur les raisins biologiques à 14 $, je me suis surtout conformé.

With a fridge full of fresh produce and a cabinet stocked with roughly 12,000 kinds of beans, I felt ready to go. Three weeks later and eight pounds lighter, I can report that Beyoncé was mostly telling the truth about this diet. Here's what I mean:

“I thought . I would feel deprived and hate food, that I would miss out on restaurants and celebrations, that I would get headaches and be irritable, etc. I was wrong about all of that.” - Beyoncé

This is half-true. At first I did feel deprived and I did hate food. Most of all, I hated myself for agreeing to do this experiment. Who did I think I was? Without a moral leg to stand on, it felt overwhelming. What vegan wears leather?!

"Beyoncé is a liar," I declared to anybody who would listen. The problem for me was the pressure to follow the meal plan outlined in the book. There was no way that I could balance my career, a social life and my other obligations with cooking dinner, preparing breakfast and whipping up lunch to bring to the office all at once. I nearly threw the book across the room when one lunch recipe required homemade cashew cheese. Side note: You’re also supposed to work out every day, rotating cardio and stretching with resistance training. Good luck with all of that.

I vented to my friend Tracey Lemle, a certified health coach who runs Kale with a Side of Fries. One way to approach it, she suggested, was to think about what I wanted to eat and find a recipe in the book that would satisfy that craving. Stick to the tenets of the diet, but make it work for you, she said. This is supposed to be fun.

It may have been a violation of the rules, but it helped: If I wanted Mexican, there were walnut tacos. (One friend declared that they looked like "a nightmare," but I loved them.) Thai? Vegetable curry. Italian? Gluten-free pasta. The trick involved eating making lunch the heartiest meal -- a challenge for someone like me, who tends to make salads a side at dinner rather than the main event.

Still, things improved dramatically once I let myself relax, and the weight kept falling off anyway. Previously a cereal devotee, I loved the breakfasts most of all, especially granola (instead of making my own, I splurged on Early Bird's Jubilee brand), almond butter on toast with berries, and juices, which I made at home.


Beyonce's 22-Day Vegan Diet: I Tried It and Lost 8 Pounds

Weight loss aside, avoiding meat, dairy, soy and gluten had a big impact.

Beyonce's Vegan Diet Challenge to Fans

— -- My family celebrates major milestones by going to steakhouses and ordering as though we'll never eat again.

Over the past decade or so, we’ve been especially lucky: I’ve sung "Happy Birthday" to my brother at Peter Luger Steak House and the Palm in New York City, where I live. I’ve toasted my parents’ wedding anniversary at the Precinct in my hometown of Cincinnati, Ohio. I marked my college graduation at Gibsons in Chicago and my sister’s at St. Elmo in Indianapolis.

To me, a gluttonous steak dinner with salads smothered in blue cheese dressing, loaded baked potatoes and bottles of red wine signifies that life is good.

I've always assumed that celebrities do not eat like this, even on happy occasions, and that's how they stay so slim. After all, life is full of trade-offs. But after Beyoncé showed up to the Met Gala looking like this, I admit, I was curious: How can a human being look like that? What does someone have to do to achieve that kind of body?

Here's the answer: She has worked with exercise physiologist Marco Borges for years and even penned the forward to his new book, “The 22-Day Revolution.” Borges advocates for a plant-based diet and believes that if it takes 21 days to change a habit, devotees need to go vegan and alcohol-free for 22 days. He also suggests avoiding soy and gluten.

It's restrictive, yes, but according to Beyoncé, who launched a prepared food line with Borges earlier this year, it works. So, in the name of journalism -- and swimsuit season -- I agreed to give it a whirl.

To do this challenge, I had two choices: I could order the prepared meals from Borges and Beyoncé or make them myself. I went the latter route for a few reasons, but mainly because I didn’t think that microwaving my food would lead to healthier habits in the long run. (It was also because three meals a day for three weeks would have cost about $600.)

I quickly learned the DIY route wasn’t cheap either. I forked over $200 during my first trip to the grocery store. Among my purchases were a $9 jar of almond butter and an equally expensive tin of tahini that remains unopened. Borges recommends organic produce for the “dirty dozen," including apples, cherry tomatoes, and bell peppers, and while I balked at the $14 organic grapes, I mostly complied.

With a fridge full of fresh produce and a cabinet stocked with roughly 12,000 kinds of beans, I felt ready to go. Three weeks later and eight pounds lighter, I can report that Beyoncé was mostly telling the truth about this diet. Here's what I mean:

“I thought . I would feel deprived and hate food, that I would miss out on restaurants and celebrations, that I would get headaches and be irritable, etc. I was wrong about all of that.” - Beyoncé

This is half-true. At first I did feel deprived and I did hate food. Most of all, I hated myself for agreeing to do this experiment. Who did I think I was? Without a moral leg to stand on, it felt overwhelming. What vegan wears leather?!

"Beyoncé is a liar," I declared to anybody who would listen. The problem for me was the pressure to follow the meal plan outlined in the book. There was no way that I could balance my career, a social life and my other obligations with cooking dinner, preparing breakfast and whipping up lunch to bring to the office all at once. I nearly threw the book across the room when one lunch recipe required homemade cashew cheese. Side note: You’re also supposed to work out every day, rotating cardio and stretching with resistance training. Good luck with all of that.

I vented to my friend Tracey Lemle, a certified health coach who runs Kale with a Side of Fries. One way to approach it, she suggested, was to think about what I wanted to eat and find a recipe in the book that would satisfy that craving. Stick to the tenets of the diet, but make it work for you, she said. This is supposed to be fun.

It may have been a violation of the rules, but it helped: If I wanted Mexican, there were walnut tacos. (One friend declared that they looked like "a nightmare," but I loved them.) Thai? Vegetable curry. Italian? Gluten-free pasta. The trick involved eating making lunch the heartiest meal -- a challenge for someone like me, who tends to make salads a side at dinner rather than the main event.

Still, things improved dramatically once I let myself relax, and the weight kept falling off anyway. Previously a cereal devotee, I loved the breakfasts most of all, especially granola (instead of making my own, I splurged on Early Bird's Jubilee brand), almond butter on toast with berries, and juices, which I made at home.


Beyonce's 22-Day Vegan Diet: I Tried It and Lost 8 Pounds

Weight loss aside, avoiding meat, dairy, soy and gluten had a big impact.

Beyonce's Vegan Diet Challenge to Fans

— -- My family celebrates major milestones by going to steakhouses and ordering as though we'll never eat again.

Over the past decade or so, we’ve been especially lucky: I’ve sung "Happy Birthday" to my brother at Peter Luger Steak House and the Palm in New York City, where I live. I’ve toasted my parents’ wedding anniversary at the Precinct in my hometown of Cincinnati, Ohio. I marked my college graduation at Gibsons in Chicago and my sister’s at St. Elmo in Indianapolis.

To me, a gluttonous steak dinner with salads smothered in blue cheese dressing, loaded baked potatoes and bottles of red wine signifies that life is good.

I've always assumed that celebrities do not eat like this, even on happy occasions, and that's how they stay so slim. After all, life is full of trade-offs. But after Beyoncé showed up to the Met Gala looking like this, I admit, I was curious: How can a human being look like that? What does someone have to do to achieve that kind of body?

Here's the answer: She has worked with exercise physiologist Marco Borges for years and even penned the forward to his new book, “The 22-Day Revolution.” Borges advocates for a plant-based diet and believes that if it takes 21 days to change a habit, devotees need to go vegan and alcohol-free for 22 days. He also suggests avoiding soy and gluten.

It's restrictive, yes, but according to Beyoncé, who launched a prepared food line with Borges earlier this year, it works. So, in the name of journalism -- and swimsuit season -- I agreed to give it a whirl.

To do this challenge, I had two choices: I could order the prepared meals from Borges and Beyoncé or make them myself. I went the latter route for a few reasons, but mainly because I didn’t think that microwaving my food would lead to healthier habits in the long run. (It was also because three meals a day for three weeks would have cost about $600.)

I quickly learned the DIY route wasn’t cheap either. I forked over $200 during my first trip to the grocery store. Among my purchases were a $9 jar of almond butter and an equally expensive tin of tahini that remains unopened. Borges recommends organic produce for the “dirty dozen," including apples, cherry tomatoes, and bell peppers, and while I balked at the $14 organic grapes, I mostly complied.

With a fridge full of fresh produce and a cabinet stocked with roughly 12,000 kinds of beans, I felt ready to go. Three weeks later and eight pounds lighter, I can report that Beyoncé was mostly telling the truth about this diet. Here's what I mean:

“I thought . I would feel deprived and hate food, that I would miss out on restaurants and celebrations, that I would get headaches and be irritable, etc. I was wrong about all of that.” - Beyoncé

This is half-true. At first I did feel deprived and I did hate food. Most of all, I hated myself for agreeing to do this experiment. Who did I think I was? Without a moral leg to stand on, it felt overwhelming. What vegan wears leather?!

"Beyoncé is a liar," I declared to anybody who would listen. The problem for me was the pressure to follow the meal plan outlined in the book. There was no way that I could balance my career, a social life and my other obligations with cooking dinner, preparing breakfast and whipping up lunch to bring to the office all at once. I nearly threw the book across the room when one lunch recipe required homemade cashew cheese. Side note: You’re also supposed to work out every day, rotating cardio and stretching with resistance training. Good luck with all of that.

I vented to my friend Tracey Lemle, a certified health coach who runs Kale with a Side of Fries. One way to approach it, she suggested, was to think about what I wanted to eat and find a recipe in the book that would satisfy that craving. Stick to the tenets of the diet, but make it work for you, she said. This is supposed to be fun.

It may have been a violation of the rules, but it helped: If I wanted Mexican, there were walnut tacos. (One friend declared that they looked like "a nightmare," but I loved them.) Thai? Vegetable curry. Italian? Gluten-free pasta. The trick involved eating making lunch the heartiest meal -- a challenge for someone like me, who tends to make salads a side at dinner rather than the main event.

Still, things improved dramatically once I let myself relax, and the weight kept falling off anyway. Previously a cereal devotee, I loved the breakfasts most of all, especially granola (instead of making my own, I splurged on Early Bird's Jubilee brand), almond butter on toast with berries, and juices, which I made at home.


Beyonce's 22-Day Vegan Diet: I Tried It and Lost 8 Pounds

Weight loss aside, avoiding meat, dairy, soy and gluten had a big impact.

Beyonce's Vegan Diet Challenge to Fans

— -- My family celebrates major milestones by going to steakhouses and ordering as though we'll never eat again.

Over the past decade or so, we’ve been especially lucky: I’ve sung "Happy Birthday" to my brother at Peter Luger Steak House and the Palm in New York City, where I live. I’ve toasted my parents’ wedding anniversary at the Precinct in my hometown of Cincinnati, Ohio. I marked my college graduation at Gibsons in Chicago and my sister’s at St. Elmo in Indianapolis.

To me, a gluttonous steak dinner with salads smothered in blue cheese dressing, loaded baked potatoes and bottles of red wine signifies that life is good.

I've always assumed that celebrities do not eat like this, even on happy occasions, and that's how they stay so slim. After all, life is full of trade-offs. But after Beyoncé showed up to the Met Gala looking like this, I admit, I was curious: How can a human being look like that? What does someone have to do to achieve that kind of body?

Here's the answer: She has worked with exercise physiologist Marco Borges for years and even penned the forward to his new book, “The 22-Day Revolution.” Borges advocates for a plant-based diet and believes that if it takes 21 days to change a habit, devotees need to go vegan and alcohol-free for 22 days. He also suggests avoiding soy and gluten.

It's restrictive, yes, but according to Beyoncé, who launched a prepared food line with Borges earlier this year, it works. So, in the name of journalism -- and swimsuit season -- I agreed to give it a whirl.

To do this challenge, I had two choices: I could order the prepared meals from Borges and Beyoncé or make them myself. I went the latter route for a few reasons, but mainly because I didn’t think that microwaving my food would lead to healthier habits in the long run. (It was also because three meals a day for three weeks would have cost about $600.)

I quickly learned the DIY route wasn’t cheap either. I forked over $200 during my first trip to the grocery store. Among my purchases were a $9 jar of almond butter and an equally expensive tin of tahini that remains unopened. Borges recommends organic produce for the “dirty dozen," including apples, cherry tomatoes, and bell peppers, and while I balked at the $14 organic grapes, I mostly complied.

With a fridge full of fresh produce and a cabinet stocked with roughly 12,000 kinds of beans, I felt ready to go. Three weeks later and eight pounds lighter, I can report that Beyoncé was mostly telling the truth about this diet. Here's what I mean:

“I thought . I would feel deprived and hate food, that I would miss out on restaurants and celebrations, that I would get headaches and be irritable, etc. I was wrong about all of that.” - Beyoncé

This is half-true. At first I did feel deprived and I did hate food. Most of all, I hated myself for agreeing to do this experiment. Who did I think I was? Without a moral leg to stand on, it felt overwhelming. What vegan wears leather?!

"Beyoncé is a liar," I declared to anybody who would listen. The problem for me was the pressure to follow the meal plan outlined in the book. There was no way that I could balance my career, a social life and my other obligations with cooking dinner, preparing breakfast and whipping up lunch to bring to the office all at once. I nearly threw the book across the room when one lunch recipe required homemade cashew cheese. Side note: You’re also supposed to work out every day, rotating cardio and stretching with resistance training. Good luck with all of that.

I vented to my friend Tracey Lemle, a certified health coach who runs Kale with a Side of Fries. One way to approach it, she suggested, was to think about what I wanted to eat and find a recipe in the book that would satisfy that craving. Stick to the tenets of the diet, but make it work for you, she said. This is supposed to be fun.

It may have been a violation of the rules, but it helped: If I wanted Mexican, there were walnut tacos. (One friend declared that they looked like "a nightmare," but I loved them.) Thai? Vegetable curry. Italian? Gluten-free pasta. The trick involved eating making lunch the heartiest meal -- a challenge for someone like me, who tends to make salads a side at dinner rather than the main event.

Still, things improved dramatically once I let myself relax, and the weight kept falling off anyway. Previously a cereal devotee, I loved the breakfasts most of all, especially granola (instead of making my own, I splurged on Early Bird's Jubilee brand), almond butter on toast with berries, and juices, which I made at home.


Beyonce's 22-Day Vegan Diet: I Tried It and Lost 8 Pounds

Weight loss aside, avoiding meat, dairy, soy and gluten had a big impact.

Beyonce's Vegan Diet Challenge to Fans

— -- My family celebrates major milestones by going to steakhouses and ordering as though we'll never eat again.

Over the past decade or so, we’ve been especially lucky: I’ve sung "Happy Birthday" to my brother at Peter Luger Steak House and the Palm in New York City, where I live. I’ve toasted my parents’ wedding anniversary at the Precinct in my hometown of Cincinnati, Ohio. I marked my college graduation at Gibsons in Chicago and my sister’s at St. Elmo in Indianapolis.

To me, a gluttonous steak dinner with salads smothered in blue cheese dressing, loaded baked potatoes and bottles of red wine signifies that life is good.

I've always assumed that celebrities do not eat like this, even on happy occasions, and that's how they stay so slim. After all, life is full of trade-offs. But after Beyoncé showed up to the Met Gala looking like this, I admit, I was curious: How can a human being look like that? What does someone have to do to achieve that kind of body?

Here's the answer: She has worked with exercise physiologist Marco Borges for years and even penned the forward to his new book, “The 22-Day Revolution.” Borges advocates for a plant-based diet and believes that if it takes 21 days to change a habit, devotees need to go vegan and alcohol-free for 22 days. He also suggests avoiding soy and gluten.

It's restrictive, yes, but according to Beyoncé, who launched a prepared food line with Borges earlier this year, it works. So, in the name of journalism -- and swimsuit season -- I agreed to give it a whirl.

To do this challenge, I had two choices: I could order the prepared meals from Borges and Beyoncé or make them myself. I went the latter route for a few reasons, but mainly because I didn’t think that microwaving my food would lead to healthier habits in the long run. (It was also because three meals a day for three weeks would have cost about $600.)

I quickly learned the DIY route wasn’t cheap either. I forked over $200 during my first trip to the grocery store. Among my purchases were a $9 jar of almond butter and an equally expensive tin of tahini that remains unopened. Borges recommends organic produce for the “dirty dozen," including apples, cherry tomatoes, and bell peppers, and while I balked at the $14 organic grapes, I mostly complied.

With a fridge full of fresh produce and a cabinet stocked with roughly 12,000 kinds of beans, I felt ready to go. Three weeks later and eight pounds lighter, I can report that Beyoncé was mostly telling the truth about this diet. Here's what I mean:

“I thought . I would feel deprived and hate food, that I would miss out on restaurants and celebrations, that I would get headaches and be irritable, etc. I was wrong about all of that.” - Beyoncé

This is half-true. At first I did feel deprived and I did hate food. Most of all, I hated myself for agreeing to do this experiment. Who did I think I was? Without a moral leg to stand on, it felt overwhelming. What vegan wears leather?!

"Beyoncé is a liar," I declared to anybody who would listen. The problem for me was the pressure to follow the meal plan outlined in the book. There was no way that I could balance my career, a social life and my other obligations with cooking dinner, preparing breakfast and whipping up lunch to bring to the office all at once. I nearly threw the book across the room when one lunch recipe required homemade cashew cheese. Side note: You’re also supposed to work out every day, rotating cardio and stretching with resistance training. Good luck with all of that.

I vented to my friend Tracey Lemle, a certified health coach who runs Kale with a Side of Fries. One way to approach it, she suggested, was to think about what I wanted to eat and find a recipe in the book that would satisfy that craving. Stick to the tenets of the diet, but make it work for you, she said. This is supposed to be fun.

It may have been a violation of the rules, but it helped: If I wanted Mexican, there were walnut tacos. (One friend declared that they looked like "a nightmare," but I loved them.) Thai? Vegetable curry. Italian? Gluten-free pasta. The trick involved eating making lunch the heartiest meal -- a challenge for someone like me, who tends to make salads a side at dinner rather than the main event.

Still, things improved dramatically once I let myself relax, and the weight kept falling off anyway. Previously a cereal devotee, I loved the breakfasts most of all, especially granola (instead of making my own, I splurged on Early Bird's Jubilee brand), almond butter on toast with berries, and juices, which I made at home.


Voir la vidéo: Beyoncé: Best Thing I Never Had X Factor France 2011 - HD (Décembre 2021).