Recettes de cocktails, spiritueux et bars locaux

Les personnes tatouées ont tendance à boire plus

Les personnes tatouées ont tendance à boire plus



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Des chercheurs en France ont trouvé une corrélation entre la consommation d'alcool et les tatouages

Thinkstock

Tatouage

Oh la science, nous dit toujours comment juger les gens. Une nouvelle étude française ont constaté que les personnes tatouées et/ou percées ont tendance à boire plus d'alcool que leurs homologues non encrés.

Les chercheurs se tenaient devant un bar, demandant aux clients partants de passer des tests d'alcoolémie. Même si tout le monde sortait d'un débit de boissons, les chercheurs ont découvert que sur près de 3 000 participants, les hommes et les femmes tatoués et/ou percés avaient tendance à avoir un taux d'alcoolémie plus élevé.

L'étude a été publiée dans la revue Alcoolisme : recherche clinique et expérimentale.

Qu'est-ce que cela signifie? Presque rien. Les chercheurs mettent en garde contre les stéréotypes sur les personnes encrées comme de gros buveurs, mais suggèrent également que les parents et les médecins considèrent les tatouages ​​et les piercings comme des "marqueurs" potentiels de la consommation d'alcool.

Ainsi, alors que « de nombreuses études antérieures ont régulièrement montré que les personnes portant des piercings ou des tatouages ​​​​sont plus susceptibles d'adopter des comportements à risque que les personnes non percées ou non tatouées », a déclaré l'auteur de l'étude Nicolas Guéguen, d'autres chercheurs suggèrent d'examiner les groupes d'âge. pour décider si une certaine personne tatouée est à haut risque.

Aussi, la chercheuse Myrna Armstrong, qui a étudié les corrélations entre les tatouages ​​et les comportements à risque, mentionne qu'une personne avec un tatouage et une personne avec cinq à six tatouages ​​ne devraient pas être liées ensemble. "En 2009, nous avons mené une étude sur les personnes ayant un à deux, trois à quatre et cinq tatouages ​​ou plus", Armstrong a dit. "Nous avons constaté que ceux qui n'avaient qu'un seul tatouage étaient très similaires à ceux qui n'avaient aucun tatouage en termes de comportements à haut risque, y compris l'alcool."


10 choses que vous ne saviez pas sur le gin

Le gin est l'un de mes spiritueux préférés et j'ai passé la plus grande partie de mon temps au cours des 10 dernières années à enseigner aux gens son histoire, sa production, ses vertus et ses cocktails. J'ai parlé de l'esprit lors d'événements tels que l'Association internationale des professionnels de la cuisine et Tales of the Cocktail. Lorsque mon bon ami Allen Katz a commencé à développer ses propres recettes de gin, j'ai sauté sur l'occasion pour aider. Il a passé plus d'un an à perfectionner ses recettes et le résultat a été deux gins incroyables et uniques qui sont produits à Brooklyn. Je crois que le gin est l'esprit cocktail par excellence, et le travail d'Allen m'a inspiré pour commencer à travailler sur mon propre gin. Voici 10 choses que vous ignorez peut-être sur l'esprit, ainsi que des informations sur la visite de la distillerie et une recette de cocktail :

1. Le gin, c'est pour les cocktails, pas tout seul
Vous pouvez boire de la tequila et du mescal comme shots, et la vodka est servie fraîche avec de la nourriture (zakuski) dans son pays natal. Les buveurs de bourbon, de seigle et de whisky peuvent ajouter de la glace ou un peu d'eau. Le gin est cependant destiné à être mélangé, car les plantes (herbes, épices, etc.) prennent vie dans les cocktails et ajoutent de la complexité à la boisson. C'est pourquoi tant de cocktails classiques font appel au gin.

2. Il existe plus de cocktails classiques à base de gin qu'avec tout autre spiritueux
Negroni, Ramos Gin Fizz, Martinez, Gin Rickey, Red Snapper, Tom Collins, White Lady, Hanky ​​Panky, Clover Club, Alexander, French 75, Gimlet, Vesper, Singapore Sling, Silver Bronx, Pegu Club, Bee's Knees, Southside. Et cela ne fait qu'effleurer la surface !

3. La Hollande a fait le gin en premier

Le gin est l'esprit national de l'Angleterre et il y a peu de choses plus anglaises qu'un gin & tonic rafraîchissant. La plupart des gins les plus célèbres que vous voyez dans le monde sont originaires du Royaume-Uni, il est donc pardonnable de penser que l'esprit est d'abord venu d'ici. Les Anglais ont en fait découvert le gin lors de la guerre de Trente Ans au 17ème siècle en Hollande et ont vu des soldats hollandais boire du genièvre pour remonter le moral avant de se lancer dans la bataille. Le terme « Dutch Courage » est né et les Anglais ont ramené avec eux l'idée de fabriquer et de boire du gin. Il faudrait encore 150 ans avant qu'ils aient leur propre version.

4. Le gin sec de Londres n'est pas toujours de Londres
Le gin n'a pas les mêmes restrictions géographiques que les spiritueux comme le cognac, le scotch ou la tequila. Seule une petite poignée de gins secs londoniens sont réellement fabriqués dans la ville. Il existe cependant 13 gins qui ont une indication géographique. Le plus célèbre d'entre eux est le gin Plymouth, qui est fabriqué à Plymouth, en Angleterre, depuis 1793.

5. Un homme mérite d'être reconnu
Desmond Payne est actuellement le maître distillateur de Beefeater et y est depuis plus de 17 ans. Il occupait auparavant le même poste à Plymouth, ce qui lui a donné plus d'expérience que quiconque dans la fabrication de gin raffiné. Il a également créé Beefeater 24, qui intègre le thé dans le processus de distillation et est un excellent ingrédient pour les punchs.

6. Un martini signifie gin
Un martini se compose de gin, de vermouth sec et d'amers facultatifs. Lorsque l'âge d'or du martini battait son plein, la plupart des gens dans les pays buveurs de cocktails n'avaient pas encore essayé la vodka. À l'époque du déjeuner à trois martini, Smirnoff a publié une campagne très intelligente, "La vodka vous laisse à bout de souffle", qui, combinée à la fraîcheur de James Bond, a aidé la vodka à détourner la place du gin dans la boisson emblématique.

7. Le gin peut être utilisé à des fins médicinales
En 1269, la première mention importante de toniques pour la santé à base de genévrier est apparue dans une publication néerlandaise. Depuis lors, le gin a toujours été utilisé à des fins médicinales. La Royal Navy a mélangé du gin avec du sirop de citron vert pour arrêter le scorbut, et l'angostura a réglé l'estomac en mer. L'eau tonique avec de la quinine était antipaludique, ce qui leur donnait une excellente excuse pour boire plus de gin et de toniques.

8. Le gin est une vodka aromatisée
La méthode de production la plus courante pour le gin consiste à distiller des plantes, telles que le genévrier, la coriandre, le zeste d'agrumes, la cannelle, l'amande ou la réglisse, avec de l'alcool de grain neutre. Faire du gin, c'est comme aromatiser la vodka, sauf que les plantes sont toujours naturelles. Un distillateur de gin qualifié sait équilibrer les saveurs botaniques pour en faire un produit de qualité.

9. Les Philippines boivent le plus de gin
Les ventes mondiales de spiritueux représentent près de 60 millions de caisses, dont près de la moitié est consommée aux Philippines. Le pays boit plus de 22 millions de caisses de Ginebra San Miguel, et bien que ce gin représente 43% du marché du gin, la plupart des gens en dehors des Philippines n'en ont jamais entendu parler. Les autres grands pays consommateurs de gin sont l'Espagne - où le gin et les tonics sont populaires - les États-Unis et, bien sûr, le Royaume-Uni.

10. Dire que tu n'aimes pas le gin, c'est comme dire que tu n'aimes pas la sauce
Tous les gins utilisent le genièvre comme ingrédient principal. Après cela, cependant, il y a très peu de limites aux centaines d'ingrédients qu'une distillerie peut utiliser. Certains gins ont aussi peu que trois ou quatre saveurs botaniques, tandis que le gin écossais Botanist en a 31 ! Les saveurs du gin vont du concombre et de la rose (Hendricks) à la lavande (Aviation) à la citronnelle et au poivre noir (Bombay Sapphire East). Il n'y a pas deux gins identiques, ce qui rend l'esprit très varié en saveurs et excitant pour le barman en herbe.

Visitez une distillerie de gin et apprenez-en plus :
Aux Etats-Unis – Visitez la New York Distilling Company à Williamsburg et rencontrez le fondateur Allen Katz. Assurez-vous de boire le gin Navy Strength du Commodore Perry dans The Shanty, un charmant bar situé à côté.

Au Royaume-Uni – Visitez la plus ancienne distillerie en activité au monde à Plymouth. Le bâtiment existe depuis 1430 en tant que monastère, et chaque goutte de Plymouth Gin y est fabriquée depuis 1793.

Enfin une recette à déguster à la maison :

Le dernier mot cocktail (créé vers 1922 au Detroit Athletics Club)


10 choses que vous ne saviez pas sur le gin

Le gin est l'un de mes spiritueux préférés et j'ai passé la meilleure partie de mon temps au cours des 10 dernières années à enseigner aux gens son histoire, sa production, ses vertus et ses cocktails. J'ai parlé de l'esprit lors d'événements tels que l'Association internationale des professionnels de la cuisine et Tales of the Cocktail. Lorsque mon bon ami Allen Katz a commencé à développer ses propres recettes de gin, j'ai sauté sur l'occasion pour aider. Il a passé plus d'un an à perfectionner ses recettes et le résultat a été deux gins incroyables et uniques qui sont produits à Brooklyn. Je crois que le gin est l'esprit cocktail par excellence, et le travail d'Allen m'a inspiré pour commencer à travailler sur mon propre gin. Voici 10 choses que vous ignorez peut-être sur l'esprit, ainsi que des informations sur la visite de la distillerie et une recette de cocktail :

1. Le gin, c'est pour les cocktails, pas tout seul
Vous pouvez boire de la tequila et du mescal comme shots, et la vodka est servie fraîche avec de la nourriture (zakuski) dans son pays natal. Les buveurs de bourbon, de seigle et de whisky peuvent ajouter de la glace ou un peu d'eau. Le gin est cependant destiné à être mélangé, car les plantes (herbes, épices, etc.) prennent vie dans les cocktails et ajoutent de la complexité à la boisson. C'est pourquoi tant de cocktails classiques font appel au gin.

2. Il existe plus de cocktails classiques à base de gin qu'avec tout autre spiritueux
Negroni, Ramos Gin Fizz, Martinez, Gin Rickey, Red Snapper, Tom Collins, White Lady, Hanky ​​Panky, Clover Club, Alexander, French 75, Gimlet, Vesper, Singapore Sling, Silver Bronx, Pegu Club, Bee's Knees, Southside. Et cela ne fait qu'effleurer la surface !

3. La Hollande a fait le gin en premier

Le gin est l'esprit national de l'Angleterre et il y a peu de choses plus anglaises qu'un gin tonic rafraîchissant. La plupart des gins les plus célèbres que vous voyez dans le monde sont originaires du Royaume-Uni, il est donc pardonnable de penser que l'esprit est d'abord venu d'ici. Les Anglais ont en fait découvert le gin lors de la guerre de Trente Ans au 17ème siècle en Hollande et ont vu des soldats hollandais boire du genièvre pour remonter le moral avant de se lancer dans la bataille. Le terme « Dutch Courage » est né et les Anglais ont ramené avec eux l'idée de fabriquer et de boire du gin. Il faudrait encore 150 ans avant qu'ils aient leur propre version.

4. Le gin sec de Londres n'est pas toujours de Londres
Le gin n'a pas les mêmes restrictions géographiques que les spiritueux comme le cognac, le scotch ou la tequila. Seule une petite poignée de gins secs londoniens sont réellement fabriqués dans la ville. Il existe cependant 13 gins qui ont une indication géographique. Le plus célèbre d'entre eux est le gin Plymouth, qui est fabriqué à Plymouth, en Angleterre, depuis 1793.

5. Un homme mérite d'être reconnu
Desmond Payne est actuellement le maître distillateur de Beefeater et y est depuis plus de 17 ans. Il occupait auparavant le même poste à Plymouth, ce qui lui a donné plus d'expérience que quiconque dans la fabrication de gin raffiné. Il a également créé Beefeater 24, qui intègre le thé dans le processus de distillation et est un excellent ingrédient pour les punchs.

6. Un martini signifie gin
Un martini se compose de gin, de vermouth sec et d'amers facultatifs. Lorsque l'âge d'or du martini battait son plein, la plupart des gens dans les pays buveurs de cocktails n'avaient pas encore essayé la vodka. À l'époque du déjeuner à trois martini, Smirnoff a publié une campagne très intelligente, "La vodka vous laisse à bout de souffle", qui, combinée à la fraîcheur de James Bond, a aidé la vodka à détourner la place du gin dans la boisson emblématique.

7. Le gin peut être utilisé à des fins médicinales
En 1269, la première mention importante de toniques pour la santé à base de genévrier est apparue dans une publication néerlandaise. Depuis lors, le gin a toujours été utilisé à des fins médicinales. La Royal Navy a mélangé du gin avec du sirop de citron vert pour arrêter le scorbut, et l'angostura a réglé l'estomac en mer. L'eau tonique avec de la quinine était antipaludique, ce qui leur donnait une excellente excuse pour boire plus de gin et de toniques.

8. Le gin est une vodka aromatisée
La méthode de production la plus courante pour le gin consiste à distiller des plantes, telles que le genévrier, la coriandre, le zeste d'agrumes, la cannelle, l'amande ou la réglisse, avec de l'alcool de grain neutre. Faire du gin, c'est comme aromatiser la vodka, sauf que les plantes sont toujours naturelles. Un distillateur de gin qualifié sait équilibrer les saveurs botaniques pour en faire un produit de qualité.

9. Les Philippines boivent le plus de gin
Les ventes mondiales de spiritueux représentent près de 60 millions de caisses, dont près de la moitié est consommée aux Philippines. Le pays boit plus de 22 millions de caisses de Ginebra San Miguel, et bien que ce gin représente 43% du marché du gin, la plupart des gens en dehors des Philippines n'en ont jamais entendu parler. Les autres grands pays buveurs de gin sont l'Espagne - où le gin et les tonics sont populaires - les États-Unis et, bien sûr, le Royaume-Uni.

10. Dire que tu n'aimes pas le gin, c'est comme dire que tu n'aimes pas la sauce
Tous les gins utilisent du genièvre comme ingrédient principal. Après cela, cependant, il y a très peu de limites aux centaines d'ingrédients qu'une distillerie peut utiliser. Certains gins ont aussi peu que trois ou quatre saveurs botaniques, tandis que le gin écossais Botanist en a 31 ! Les saveurs du gin vont du concombre et de la rose (Hendricks) à la lavande (Aviation) à la citronnelle et au poivre noir (Bombay Sapphire East). Il n'y a pas deux gins identiques, ce qui rend l'esprit très varié en saveurs et excitant pour le barman en herbe.

Visitez une distillerie de gin et apprenez-en plus :
Aux Etats-Unis – Visitez la New York Distilling Company à Williamsburg et rencontrez le fondateur Allen Katz. Assurez-vous de boire le gin Navy Strength du Commodore Perry dans The Shanty, un charmant bar situé à côté.

Au Royaume-Uni – Visitez la plus ancienne distillerie en activité au monde à Plymouth. Le bâtiment existe depuis 1430 en tant que monastère, et chaque goutte de Plymouth Gin y est fabriquée depuis 1793.

Enfin une recette à déguster à la maison :

Le dernier mot cocktail (créé vers 1922 au Detroit Athletics Club)


10 choses que vous ne saviez pas sur le gin

Le gin est l'un de mes spiritueux préférés et j'ai passé la plus grande partie de mon temps au cours des 10 dernières années à enseigner aux gens son histoire, sa production, ses vertus et ses cocktails. J'ai parlé de l'esprit lors d'événements tels que l'Association internationale des professionnels de la cuisine et Tales of the Cocktail. Lorsque mon bon ami Allen Katz a commencé à développer ses propres recettes de gin, j'ai sauté sur l'occasion pour aider. Il a passé plus d'un an à perfectionner ses recettes et le résultat a été deux gins incroyables et uniques qui sont produits à Brooklyn. Je crois que le gin est l'esprit cocktail par excellence, et le travail d'Allen m'a inspiré pour commencer à travailler sur mon propre gin. Voici 10 choses que vous ignorez peut-être sur l'esprit, ainsi que des informations sur la visite de la distillerie et une recette de cocktail :

1. Le gin, c'est pour les cocktails, pas tout seul
Vous pouvez boire de la tequila et du mescal comme shots, et la vodka est servie fraîche avec de la nourriture (zakuski) dans son pays natal. Les buveurs de bourbon, de seigle et de whisky peuvent ajouter de la glace ou un peu d'eau. Le gin est cependant destiné à être mélangé, car les plantes (herbes, épices, etc.) prennent vie dans les cocktails et ajoutent de la complexité à la boisson. C'est pourquoi tant de cocktails classiques font appel au gin.

2. Il existe plus de cocktails classiques à base de gin qu'avec tout autre spiritueux
Negroni, Ramos Gin Fizz, Martinez, Gin Rickey, Red Snapper, Tom Collins, White Lady, Hanky ​​Panky, Clover Club, Alexander, French 75, Gimlet, Vesper, Singapore Sling, Silver Bronx, Pegu Club, Bee's Knees, Southside. Et cela ne fait qu'effleurer la surface !

3. La Hollande a fait le gin en premier

Le gin est l'esprit national de l'Angleterre et il y a peu de choses plus anglaises qu'un gin & tonic rafraîchissant. La plupart des gins les plus célèbres que vous voyez dans le monde sont originaires du Royaume-Uni, il est donc pardonnable de penser que l'esprit est venu d'ici. Les Anglais ont en fait découvert le gin lors de la guerre de Trente Ans au 17ème siècle en Hollande et ont vu des soldats hollandais boire du genièvre pour remonter le moral avant de se lancer dans la bataille. Le terme « Dutch Courage » est né et les Anglais ont ramené avec eux l'idée de fabriquer et de boire du gin. Il faudrait encore 150 ans avant qu'ils aient leur propre version.

4. Le gin sec de Londres n'est pas toujours de Londres
Le gin n'a pas les mêmes restrictions géographiques que les spiritueux comme le cognac, le scotch ou la tequila. Seule une petite poignée de gins secs londoniens sont réellement fabriqués dans la ville. Il existe cependant 13 gins qui ont une indication géographique. Le plus célèbre d'entre eux est le gin Plymouth, qui est fabriqué à Plymouth, en Angleterre, depuis 1793.

5. Un homme mérite d'être reconnu
Desmond Payne est actuellement le maître distillateur de Beefeater et y est depuis plus de 17 ans. Il occupait auparavant le même poste à Plymouth, ce qui lui a donné plus d'expérience que quiconque dans la fabrication de gin raffiné. Il a également créé Beefeater 24, qui intègre le thé dans le processus de distillation et est un excellent ingrédient pour les punchs.

6. Un martini signifie gin
Un martini se compose de gin, de vermouth sec et d'amers facultatifs. Lorsque l'âge d'or du martini battait son plein, la plupart des gens dans les pays buveurs de cocktails n'avaient pas encore essayé la vodka. À l'époque du déjeuner à trois martini, Smirnoff a publié une campagne très intelligente, "La vodka vous laisse à bout de souffle", qui, combinée à la fraîcheur de James Bond, a aidé la vodka à détourner la place du gin dans la boisson emblématique.

7. Le gin peut être utilisé à des fins médicinales
En 1269, la première mention importante de toniques pour la santé à base de genévrier est apparue dans une publication néerlandaise. Depuis lors, le gin a toujours été utilisé à des fins médicinales. La Royal Navy a mélangé du gin avec du sirop de citron vert pour arrêter le scorbut, et l'angostura a réglé l'estomac en mer. L'eau tonique avec de la quinine était antipaludique, ce qui leur donnait une excellente excuse pour boire plus de gin et de toniques.

8. Le gin est une vodka aromatisée
La méthode de production la plus courante pour le gin consiste à distiller des plantes, telles que le genévrier, la coriandre, le zeste d'agrumes, la cannelle, l'amande ou la réglisse, avec de l'alcool de grain neutre. Faire du gin, c'est comme aromatiser la vodka, sauf que les plantes sont toujours naturelles. Un distillateur de gin qualifié sait équilibrer les saveurs botaniques pour en faire un produit de qualité.

9. Les Philippines boivent le plus de gin
Les ventes mondiales de spiritueux représentent près de 60 millions de caisses, dont près de la moitié est consommée aux Philippines. Le pays boit plus de 22 millions de caisses de Ginebra San Miguel, et bien que ce gin représente 43% du marché du gin, la plupart des gens en dehors des Philippines n'en ont jamais entendu parler. Les autres grands pays consommateurs de gin sont l'Espagne - où le gin et les tonics sont populaires - les États-Unis et, bien sûr, le Royaume-Uni.

10. Dire que tu n'aimes pas le gin, c'est comme dire que tu n'aimes pas la sauce
Tous les gins utilisent le genièvre comme ingrédient principal. Après cela, cependant, il y a très peu de limites aux centaines d'ingrédients qu'une distillerie peut utiliser. Certains gins ont aussi peu que trois ou quatre saveurs botaniques, tandis que le gin écossais Botanist en a 31 ! Les saveurs du gin vont du concombre et de la rose (Hendricks) à la lavande (Aviation) à la citronnelle et au poivre noir (Bombay Sapphire East). Il n'y a pas deux gins identiques, ce qui rend l'esprit très varié en saveurs et excitant pour le barman en herbe.

Visitez une distillerie de gin et apprenez-en plus :
Aux Etats-Unis – Visitez la New York Distilling Company à Williamsburg et rencontrez le fondateur Allen Katz. Assurez-vous de boire le gin Navy Strength du Commodore Perry dans The Shanty, un charmant bar situé à côté.

Au Royaume-Uni – Visitez la plus ancienne distillerie en activité au monde à Plymouth. Le bâtiment existe depuis 1430 en tant que monastère, et chaque goutte de Plymouth Gin y est fabriquée depuis 1793.

Enfin une recette à déguster à la maison :

Le dernier mot cocktail (créé vers 1922 au Detroit Athletics Club)


10 choses que vous ne saviez pas sur le gin

Le gin est l'un de mes spiritueux préférés et j'ai passé la plus grande partie de mon temps au cours des 10 dernières années à enseigner aux gens son histoire, sa production, ses vertus et ses cocktails. J'ai parlé de l'esprit lors d'événements tels que l'Association internationale des professionnels de la cuisine et Tales of the Cocktail. Lorsque mon bon ami Allen Katz a commencé à développer ses propres recettes de gin, j'ai sauté sur l'occasion pour aider. Il a passé plus d'un an à perfectionner ses recettes et le résultat a été deux gins incroyables et uniques qui sont produits à Brooklyn. Je crois que le gin est l'esprit cocktail par excellence, et le travail d'Allen m'a inspiré pour commencer à travailler sur mon propre gin. Voici 10 choses que vous ignorez peut-être sur l'esprit, ainsi que des informations sur la visite de la distillerie et une recette de cocktail :

1. Le gin, c'est pour les cocktails, pas tout seul
Vous pouvez boire de la tequila et du mescal comme shots, et la vodka est servie fraîche avec de la nourriture (zakuski) dans son pays natal. Les buveurs de bourbon, de seigle et de whisky peuvent ajouter de la glace ou un peu d'eau. Le gin est cependant destiné à être mélangé, car les plantes (herbes, épices, etc.) prennent vie dans les cocktails et ajoutent de la complexité à la boisson. C'est pourquoi tant de cocktails classiques font appel au gin.

2. Il existe plus de cocktails classiques à base de gin qu'avec tout autre spiritueux
Negroni, Ramos Gin Fizz, Martinez, Gin Rickey, Red Snapper, Tom Collins, White Lady, Hanky ​​Panky, Clover Club, Alexander, French 75, Gimlet, Vesper, Singapore Sling, Silver Bronx, Pegu Club, Bee's Knees, Southside. Et cela ne fait qu'effleurer la surface !

3. La Hollande a fait le gin en premier

Le gin est l'esprit national de l'Angleterre et il y a peu de choses plus anglaises qu'un gin & tonic rafraîchissant. La plupart des gins les plus célèbres que vous voyez dans le monde sont originaires du Royaume-Uni, il est donc pardonnable de penser que l'esprit est d'abord venu d'ici. Les Anglais ont en fait découvert le gin lors de la guerre de Trente Ans au 17ème siècle en Hollande et ont vu des soldats hollandais boire du genièvre pour remonter le moral avant de se lancer dans la bataille. Le terme « Dutch Courage » est né et les Anglais ont ramené avec eux l'idée de fabriquer et de boire du gin. Il faudrait encore 150 ans avant qu'ils aient leur propre version.

4. Le gin sec de Londres n'est pas toujours de Londres
Le gin n'a pas les mêmes restrictions géographiques que les spiritueux comme le cognac, le scotch ou la tequila. Seule une petite poignée de gins secs londoniens sont réellement fabriqués dans la ville. Il existe cependant 13 gins qui ont une indication géographique. Le plus célèbre d'entre eux est le gin Plymouth, qui est fabriqué à Plymouth, en Angleterre, depuis 1793.

5. Un homme mérite d'être reconnu
Desmond Payne est actuellement le maître distillateur de Beefeater et y est depuis plus de 17 ans. Il occupait auparavant le même poste à Plymouth, ce qui lui a donné plus d'expérience que quiconque dans la fabrication de gin raffiné. Il a également créé Beefeater 24, qui intègre le thé dans le processus de distillation et est un excellent ingrédient pour les punchs.

6. Un martini signifie gin
Un martini se compose de gin, de vermouth sec et d'amers facultatifs. Lorsque l'âge d'or du martini battait son plein, la plupart des gens dans les pays buveurs de cocktails n'avaient pas encore essayé la vodka. À l'époque du déjeuner à trois martini, Smirnoff a publié une campagne très intelligente, "La vodka vous laisse à bout de souffle", qui, combinée à la fraîcheur de James Bond, a aidé la vodka à détourner la place du gin dans la boisson emblématique.

7. Le gin peut être utilisé à des fins médicinales
En 1269, la première mention importante de toniques pour la santé à base de genévrier est apparue dans une publication néerlandaise. Depuis lors, le gin a toujours été utilisé à des fins médicinales. La Royal Navy a mélangé du gin avec du sirop de citron vert pour arrêter le scorbut, et l'angostura a réglé l'estomac en mer. L'eau tonique avec de la quinine était antipaludique, ce qui leur donnait une excellente excuse pour boire plus de gin et de toniques.

8. Le gin est une vodka aromatisée
La méthode de production la plus courante pour le gin consiste à distiller des plantes, telles que le genévrier, la coriandre, le zeste d'agrumes, la cannelle, l'amande ou la réglisse, avec de l'alcool de grain neutre. Faire du gin, c'est comme aromatiser la vodka, sauf que les plantes sont toujours naturelles. Un distillateur de gin qualifié sait équilibrer les saveurs botaniques pour en faire un produit de qualité.

9. Les Philippines boivent le plus de gin
Les ventes mondiales de spiritueux représentent près de 60 millions de caisses, dont près de la moitié est consommée aux Philippines. Le pays boit plus de 22 millions de caisses de Ginebra San Miguel, et bien que ce gin représente 43% du marché du gin, la plupart des gens en dehors des Philippines n'en ont jamais entendu parler. Les autres grands pays consommateurs de gin sont l'Espagne - où le gin et les tonics sont populaires - les États-Unis et, bien sûr, le Royaume-Uni.

10. Dire que tu n'aimes pas le gin, c'est comme dire que tu n'aimes pas la sauce
Tous les gins utilisent le genièvre comme ingrédient principal. Après cela, cependant, il y a très peu de limites aux centaines d'ingrédients qu'une distillerie peut utiliser. Certains gins ont aussi peu que trois ou quatre saveurs botaniques, tandis que le gin écossais Botanist en a 31 ! Les saveurs du gin vont du concombre et de la rose (Hendricks) à la lavande (Aviation) à la citronnelle et au poivre noir (Bombay Sapphire East). Il n'y a pas deux gins identiques, ce qui rend l'esprit très varié en saveurs et excitant pour le barman en herbe.

Visitez une distillerie de gin et apprenez-en plus :
Aux Etats-Unis – Visitez la New York Distilling Company à Williamsburg et rencontrez le fondateur Allen Katz. Assurez-vous de boire le gin Navy Strength du Commodore Perry dans The Shanty, un charmant bar situé à côté.

Au Royaume-Uni – Visitez la plus ancienne distillerie en activité au monde à Plymouth. Le bâtiment existe depuis 1430 en tant que monastère, et chaque goutte de Plymouth Gin y est fabriquée depuis 1793.

Enfin une recette à déguster à la maison :

Le dernier mot cocktail (créé vers 1922 au Detroit Athletics Club)


10 choses que vous ne saviez pas sur le gin

Le gin est l'un de mes spiritueux préférés et j'ai passé la plus grande partie de mon temps au cours des 10 dernières années à enseigner aux gens son histoire, sa production, ses vertus et ses cocktails. J'ai parlé de l'esprit lors d'événements tels que l'Association internationale des professionnels de la cuisine et Tales of the Cocktail. Lorsque mon bon ami Allen Katz a commencé à développer ses propres recettes de gin, j'ai sauté sur l'occasion pour aider. Il a passé plus d'un an à perfectionner ses recettes et le résultat a été deux gins incroyables et uniques qui sont produits à Brooklyn. Je crois que le gin est l'esprit cocktail par excellence, et le travail d'Allen m'a inspiré pour commencer à travailler sur mon propre gin. Voici 10 choses que vous ignorez peut-être sur l'esprit, ainsi que des informations sur la visite de la distillerie et une recette de cocktail :

1. Le gin, c'est pour les cocktails, pas tout seul
Vous pouvez boire de la tequila et du mescal comme shots, et la vodka est servie fraîche avec de la nourriture (zakuski) dans son pays natal. Les buveurs de bourbon, de seigle et de whisky peuvent ajouter de la glace ou un peu d'eau. Le gin est cependant destiné à être mélangé, car les plantes (herbes, épices, etc.) prennent vie dans les cocktails et ajoutent de la complexité à la boisson. C'est pourquoi tant de cocktails classiques font appel au gin.

2. Il existe plus de cocktails classiques à base de gin qu'avec tout autre spiritueux
Negroni, Ramos Gin Fizz, Martinez, Gin Rickey, Red Snapper, Tom Collins, White Lady, Hanky ​​Panky, Clover Club, Alexander, French 75, Gimlet, Vesper, Singapore Sling, Silver Bronx, Pegu Club, Bee's Knees, Southside. Et cela ne fait qu'effleurer la surface !

3. La Hollande a fait le gin en premier

Le gin est l'esprit national de l'Angleterre et il y a peu de choses plus anglaises qu'un gin & tonic rafraîchissant. La plupart des gins les plus célèbres que vous voyez dans le monde sont originaires du Royaume-Uni, il est donc pardonnable de penser que l'esprit est d'abord venu d'ici. Les Anglais ont en fait découvert le gin lors de la guerre de Trente Ans au 17ème siècle en Hollande et ont vu des soldats hollandais boire du genièvre pour remonter le moral avant de se lancer dans la bataille. Le terme « Dutch Courage » est né et les Anglais ont ramené avec eux l'idée de fabriquer et de boire du gin. Il faudrait encore 150 ans avant qu'ils aient leur propre version.

4. Le gin sec de Londres n'est pas toujours de Londres
Le gin n'a pas les mêmes restrictions géographiques que les spiritueux comme le cognac, le scotch ou la tequila. Seule une petite poignée de gins secs londoniens sont réellement fabriqués dans la ville. Il existe cependant 13 gins qui ont une indication géographique. Le plus célèbre d'entre eux est le gin Plymouth, qui est fabriqué à Plymouth, en Angleterre, depuis 1793.

5. Un homme mérite d'être reconnu
Desmond Payne est actuellement le maître distillateur de Beefeater et y est depuis plus de 17 ans. Il occupait auparavant le même poste à Plymouth, ce qui lui a donné plus d'expérience que quiconque dans la fabrication de gin raffiné. Il a également créé Beefeater 24, qui intègre le thé dans le processus de distillation et est un excellent ingrédient pour les punchs.

6. Un martini signifie gin
Un martini se compose de gin, de vermouth sec et d'amers facultatifs. Lorsque l'âge d'or du martini battait son plein, la plupart des gens dans les pays buveurs de cocktails n'avaient pas encore essayé la vodka. À l'époque du déjeuner à trois martini, Smirnoff a publié une campagne très intelligente, "La vodka vous laisse à bout de souffle", qui, combinée à la fraîcheur de James Bond, a aidé la vodka à détourner la place du gin dans la boisson emblématique.

7. Le gin peut être utilisé à des fins médicinales
En 1269, la première mention importante de toniques pour la santé à base de genévrier est apparue dans une publication néerlandaise. Depuis lors, le gin a toujours été utilisé à des fins médicinales. La Royal Navy a mélangé du gin avec du sirop de citron vert pour arrêter le scorbut, et l'angostura a réglé l'estomac en mer. L'eau tonique avec de la quinine était antipaludique, ce qui leur donnait une excellente excuse pour boire plus de gin et de toniques.

8. Le gin est une vodka aromatisée
La méthode de production la plus courante pour le gin consiste à distiller des plantes, telles que le genévrier, la coriandre, le zeste d'agrumes, la cannelle, l'amande ou la réglisse, avec de l'alcool de grain neutre. Faire du gin, c'est comme aromatiser la vodka, sauf que les plantes sont toujours naturelles. Un distillateur de gin qualifié sait équilibrer les saveurs botaniques pour en faire un produit de qualité.

9. Les Philippines boivent le plus de gin
Les ventes mondiales de spiritueux représentent près de 60 millions de caisses, dont près de la moitié est consommée aux Philippines. Le pays boit plus de 22 millions de caisses de Ginebra San Miguel, et bien que ce gin représente 43% du marché du gin, la plupart des gens en dehors des Philippines n'en ont jamais entendu parler. Les autres grands pays consommateurs de gin sont l'Espagne - où le gin et les tonics sont populaires - les États-Unis et, bien sûr, le Royaume-Uni.

10. Dire que tu n'aimes pas le gin, c'est comme dire que tu n'aimes pas la sauce
Tous les gins utilisent le genièvre comme ingrédient principal. Après cela, cependant, il y a très peu de limites aux centaines d'ingrédients qu'une distillerie peut utiliser. Certains gins ont aussi peu que trois ou quatre saveurs botaniques, tandis que le gin écossais Botanist en a 31 ! Les saveurs du gin vont du concombre et de la rose (Hendricks) à la lavande (Aviation) à la citronnelle et au poivre noir (Bombay Sapphire East). Il n'y a pas deux gins identiques, ce qui rend l'esprit très varié en saveurs et excitant pour le barman en herbe.

Visitez une distillerie de gin et apprenez-en plus :
Aux Etats-Unis – Visitez la New York Distilling Company à Williamsburg et rencontrez le fondateur Allen Katz. Assurez-vous de boire le gin Navy Strength du Commodore Perry dans The Shanty, un charmant bar situé à côté.

Au Royaume-Uni – Visitez la plus ancienne distillerie en activité au monde à Plymouth. Le bâtiment existe depuis 1430 en tant que monastère, et chaque goutte de Plymouth Gin y est fabriquée depuis 1793.

Enfin une recette à déguster à la maison :

Le dernier mot cocktail (créé vers 1922 au Detroit Athletics Club)


10 choses que vous ne saviez pas sur le gin

Le gin est l'un de mes spiritueux préférés et j'ai passé la plus grande partie de mon temps au cours des 10 dernières années à enseigner aux gens son histoire, sa production, ses vertus et ses cocktails. J'ai parlé de l'esprit lors d'événements tels que l'Association internationale des professionnels de la cuisine et Tales of the Cocktail. Lorsque mon bon ami Allen Katz a commencé à développer ses propres recettes de gin, j'ai sauté sur l'occasion pour aider. He spent over a year perfecting his recipes and the result was two amazing and unique gins that are being produced in Brooklyn. I believe gin to be the quintessential cocktail spirit, and Allen’s work has inspired me to begin working on my own gin. Here are 10 things you might not know about the spirit, along with distillery tour information and a cocktail recipe:

1. Gin is for cocktails – not on its own
You can drink tequila and mescal as shots, and vodka is served chilled with food (zakuski) in its native land. Bourbon, rye and whiskey drinkers might add some ice or a splash of water. Gin is meant to be mixed, however, as the botanicals (herbs, spices etc.) come to life in cocktails and add complexity to the drink. This is why so many classic cocktails call for gin.

2. There are more classic cocktails made with gin than with any other spirit
Negroni, Ramos Gin Fizz, Martinez, Gin Rickey, Red Snapper, Tom Collins, White Lady, Hanky Panky, Clover Club, Alexander, French 75, Gimlet, Vesper, Singapore Sling, Silver Bronx, Pegu Club, Bee’s Knees, Southside. And that is just scratching the surface!

3. Holland made gin first

Gin is England’s national spirit and there are few things more English than a refreshing gin & tonic. Most of the most famous gins you see around the world hail from the UK, so it is forgivable to think that the spirit first came from here. The English actually discovered gin when they were fighting the Thirty Years’ War in the 17 th century in Holland and saw Dutch soldiers drinking Jenever to boost morale before heading into battle. The term “Dutch Courage” was born, and the English brought the idea of making and drinking gin back with them. It would take another 150 years before they would have their own version.

4. London dry gin is not always from London
Gin does not have the same geographical restrictions as spirits such as cognac, scotch or tequila. Only a tiny handful of London dry gins are actually made in the city. There are, however, 13 gins that have a “geographical indication.” The most famous of these is Plymouth gin, which has been made in Plymouth, England since 1793.

5. One man deserves recognition
Desmond Payne is currently the master distiller at Beefeater and has been there for more than 17 years. He formerly held the same position at Plymouth, giving him more experience making fine gin than anyone else. He also created Beefeater 24, which incorporates tea into the distillation process and is a great ingredient for punches.

6. A martini means gin
A martini consists of gin, dry vermouth and optional bitters. When the golden age of the martini was in full swing, most people in cocktail drinking nations had not yet tried vodka. During the era of the three-martini lunch, Smirnoff released a very clever campaign, “Vodka leaves you breathless,” that combined with the cool of James Bond to help vodka hijack gin’s place in the iconic drink.

7. Gin can be used for medicinal purposes
In 1269, the first major mention of juniper-based health-related tonics appeared in a Dutch publication. Ever since, gin has had a history of being used “for medicinal purposes.” The Royal Navy mixed gin with lime cordial to stop scurvy, and angostura settled the stomach at sea. Tonic water with quinine was anti-malarial, giving them a great excuse to drink more gin and tonics.

8. Gin is flavored vodka
The most usual production method for gin is to distill botanicals, such as juniper, coriander, citrus peel, cinnamon, almond or liquorice, with neutral grain alcohol. Making gin is like flavoring vodka, except that botanicals are always natural. A skilled gin distiller knows how to balance the botanical flavors to make a quality product.

9. The Philippines drinks the most gin
The global sale of the spirit is nearly 60 million cases, and almost half of this is consumed in the Philippines. The country drinks over 22 million cases of Ginebra San Miguel, and while this gin accounts for 43% of the gin market, most people outside the Philippines have never heard of it. Other big gin drinking nations are Spain — where gin and tonics are popular — the U.S and, of course, the UK.

10. Saying you don’t like gin is like saying you don’t like sauce
All gin uses juniper as its main ingredient. After that, however, there are very few limits to the hundreds of ingredients a distillery can use. Some gins have as few as three or four botanical flavors, while the Scottish gin Botanist has 31! The flavors in gin range from cucumber and rose (Hendricks) to lavender (Aviation) to lemongrass and black pepper (Bombay Sapphire East). No two gins are alike, making the spirit very diverse in flavor and exciting for the budding bartender.

Visit a gin distillery and learn more:
In the U.S – Visit the New York Distilling Company in Williamsburg and meet founder Allen Katz. Be sure to drink Commodore Perry’s Navy Strength gin in The Shanty, a lovely bar located next door.

In the UK – Visit the oldest working distillery in the world in Plymouth. The building has been around since 1430 as a monastery, and every drop of Plymouth Gin has been made there since 1793.

Finally, a recipe to enjoy at home:

The Last Word Cocktail (created circa. 1922 at the Detroit Athletics Club)


10 Things You Didn’t Know About Gin

Gin is one of my favorite spirits and I have spent the best part of my time over the past 10 years teaching people about its history, production, virtues and cocktails. I have spoken about the spirit at events such as the International Association of Culinary Professionals and Tales of the Cocktail. When my good friend Allen Katz first started to develop his own gin recipes, I jumped at the opportunity to help. He spent over a year perfecting his recipes and the result was two amazing and unique gins that are being produced in Brooklyn. I believe gin to be the quintessential cocktail spirit, and Allen’s work has inspired me to begin working on my own gin. Here are 10 things you might not know about the spirit, along with distillery tour information and a cocktail recipe:

1. Gin is for cocktails – not on its own
You can drink tequila and mescal as shots, and vodka is served chilled with food (zakuski) in its native land. Bourbon, rye and whiskey drinkers might add some ice or a splash of water. Gin is meant to be mixed, however, as the botanicals (herbs, spices etc.) come to life in cocktails and add complexity to the drink. This is why so many classic cocktails call for gin.

2. There are more classic cocktails made with gin than with any other spirit
Negroni, Ramos Gin Fizz, Martinez, Gin Rickey, Red Snapper, Tom Collins, White Lady, Hanky Panky, Clover Club, Alexander, French 75, Gimlet, Vesper, Singapore Sling, Silver Bronx, Pegu Club, Bee’s Knees, Southside. And that is just scratching the surface!

3. Holland made gin first

Gin is England’s national spirit and there are few things more English than a refreshing gin & tonic. Most of the most famous gins you see around the world hail from the UK, so it is forgivable to think that the spirit first came from here. The English actually discovered gin when they were fighting the Thirty Years’ War in the 17 th century in Holland and saw Dutch soldiers drinking Jenever to boost morale before heading into battle. The term “Dutch Courage” was born, and the English brought the idea of making and drinking gin back with them. It would take another 150 years before they would have their own version.

4. London dry gin is not always from London
Gin does not have the same geographical restrictions as spirits such as cognac, scotch or tequila. Only a tiny handful of London dry gins are actually made in the city. There are, however, 13 gins that have a “geographical indication.” The most famous of these is Plymouth gin, which has been made in Plymouth, England since 1793.

5. One man deserves recognition
Desmond Payne is currently the master distiller at Beefeater and has been there for more than 17 years. He formerly held the same position at Plymouth, giving him more experience making fine gin than anyone else. He also created Beefeater 24, which incorporates tea into the distillation process and is a great ingredient for punches.

6. A martini means gin
A martini consists of gin, dry vermouth and optional bitters. When the golden age of the martini was in full swing, most people in cocktail drinking nations had not yet tried vodka. During the era of the three-martini lunch, Smirnoff released a very clever campaign, “Vodka leaves you breathless,” that combined with the cool of James Bond to help vodka hijack gin’s place in the iconic drink.

7. Gin can be used for medicinal purposes
In 1269, the first major mention of juniper-based health-related tonics appeared in a Dutch publication. Ever since, gin has had a history of being used “for medicinal purposes.” The Royal Navy mixed gin with lime cordial to stop scurvy, and angostura settled the stomach at sea. Tonic water with quinine was anti-malarial, giving them a great excuse to drink more gin and tonics.

8. Gin is flavored vodka
The most usual production method for gin is to distill botanicals, such as juniper, coriander, citrus peel, cinnamon, almond or liquorice, with neutral grain alcohol. Making gin is like flavoring vodka, except that botanicals are always natural. A skilled gin distiller knows how to balance the botanical flavors to make a quality product.

9. The Philippines drinks the most gin
The global sale of the spirit is nearly 60 million cases, and almost half of this is consumed in the Philippines. The country drinks over 22 million cases of Ginebra San Miguel, and while this gin accounts for 43% of the gin market, most people outside the Philippines have never heard of it. Other big gin drinking nations are Spain — where gin and tonics are popular — the U.S and, of course, the UK.

10. Saying you don’t like gin is like saying you don’t like sauce
All gin uses juniper as its main ingredient. After that, however, there are very few limits to the hundreds of ingredients a distillery can use. Some gins have as few as three or four botanical flavors, while the Scottish gin Botanist has 31! The flavors in gin range from cucumber and rose (Hendricks) to lavender (Aviation) to lemongrass and black pepper (Bombay Sapphire East). No two gins are alike, making the spirit very diverse in flavor and exciting for the budding bartender.

Visit a gin distillery and learn more:
In the U.S – Visit the New York Distilling Company in Williamsburg and meet founder Allen Katz. Be sure to drink Commodore Perry’s Navy Strength gin in The Shanty, a lovely bar located next door.

In the UK – Visit the oldest working distillery in the world in Plymouth. The building has been around since 1430 as a monastery, and every drop of Plymouth Gin has been made there since 1793.

Finally, a recipe to enjoy at home:

The Last Word Cocktail (created circa. 1922 at the Detroit Athletics Club)


10 Things You Didn’t Know About Gin

Gin is one of my favorite spirits and I have spent the best part of my time over the past 10 years teaching people about its history, production, virtues and cocktails. I have spoken about the spirit at events such as the International Association of Culinary Professionals and Tales of the Cocktail. When my good friend Allen Katz first started to develop his own gin recipes, I jumped at the opportunity to help. He spent over a year perfecting his recipes and the result was two amazing and unique gins that are being produced in Brooklyn. I believe gin to be the quintessential cocktail spirit, and Allen’s work has inspired me to begin working on my own gin. Here are 10 things you might not know about the spirit, along with distillery tour information and a cocktail recipe:

1. Gin is for cocktails – not on its own
You can drink tequila and mescal as shots, and vodka is served chilled with food (zakuski) in its native land. Bourbon, rye and whiskey drinkers might add some ice or a splash of water. Gin is meant to be mixed, however, as the botanicals (herbs, spices etc.) come to life in cocktails and add complexity to the drink. This is why so many classic cocktails call for gin.

2. There are more classic cocktails made with gin than with any other spirit
Negroni, Ramos Gin Fizz, Martinez, Gin Rickey, Red Snapper, Tom Collins, White Lady, Hanky Panky, Clover Club, Alexander, French 75, Gimlet, Vesper, Singapore Sling, Silver Bronx, Pegu Club, Bee’s Knees, Southside. And that is just scratching the surface!

3. Holland made gin first

Gin is England’s national spirit and there are few things more English than a refreshing gin & tonic. Most of the most famous gins you see around the world hail from the UK, so it is forgivable to think that the spirit first came from here. The English actually discovered gin when they were fighting the Thirty Years’ War in the 17 th century in Holland and saw Dutch soldiers drinking Jenever to boost morale before heading into battle. The term “Dutch Courage” was born, and the English brought the idea of making and drinking gin back with them. It would take another 150 years before they would have their own version.

4. London dry gin is not always from London
Gin does not have the same geographical restrictions as spirits such as cognac, scotch or tequila. Only a tiny handful of London dry gins are actually made in the city. There are, however, 13 gins that have a “geographical indication.” The most famous of these is Plymouth gin, which has been made in Plymouth, England since 1793.

5. One man deserves recognition
Desmond Payne is currently the master distiller at Beefeater and has been there for more than 17 years. He formerly held the same position at Plymouth, giving him more experience making fine gin than anyone else. He also created Beefeater 24, which incorporates tea into the distillation process and is a great ingredient for punches.

6. A martini means gin
A martini consists of gin, dry vermouth and optional bitters. When the golden age of the martini was in full swing, most people in cocktail drinking nations had not yet tried vodka. During the era of the three-martini lunch, Smirnoff released a very clever campaign, “Vodka leaves you breathless,” that combined with the cool of James Bond to help vodka hijack gin’s place in the iconic drink.

7. Gin can be used for medicinal purposes
In 1269, the first major mention of juniper-based health-related tonics appeared in a Dutch publication. Ever since, gin has had a history of being used “for medicinal purposes.” The Royal Navy mixed gin with lime cordial to stop scurvy, and angostura settled the stomach at sea. Tonic water with quinine was anti-malarial, giving them a great excuse to drink more gin and tonics.

8. Gin is flavored vodka
The most usual production method for gin is to distill botanicals, such as juniper, coriander, citrus peel, cinnamon, almond or liquorice, with neutral grain alcohol. Making gin is like flavoring vodka, except that botanicals are always natural. A skilled gin distiller knows how to balance the botanical flavors to make a quality product.

9. The Philippines drinks the most gin
The global sale of the spirit is nearly 60 million cases, and almost half of this is consumed in the Philippines. The country drinks over 22 million cases of Ginebra San Miguel, and while this gin accounts for 43% of the gin market, most people outside the Philippines have never heard of it. Other big gin drinking nations are Spain — where gin and tonics are popular — the U.S and, of course, the UK.

10. Saying you don’t like gin is like saying you don’t like sauce
All gin uses juniper as its main ingredient. After that, however, there are very few limits to the hundreds of ingredients a distillery can use. Some gins have as few as three or four botanical flavors, while the Scottish gin Botanist has 31! The flavors in gin range from cucumber and rose (Hendricks) to lavender (Aviation) to lemongrass and black pepper (Bombay Sapphire East). No two gins are alike, making the spirit very diverse in flavor and exciting for the budding bartender.

Visit a gin distillery and learn more:
In the U.S – Visit the New York Distilling Company in Williamsburg and meet founder Allen Katz. Be sure to drink Commodore Perry’s Navy Strength gin in The Shanty, a lovely bar located next door.

In the UK – Visit the oldest working distillery in the world in Plymouth. The building has been around since 1430 as a monastery, and every drop of Plymouth Gin has been made there since 1793.

Finally, a recipe to enjoy at home:

The Last Word Cocktail (created circa. 1922 at the Detroit Athletics Club)


10 Things You Didn’t Know About Gin

Gin is one of my favorite spirits and I have spent the best part of my time over the past 10 years teaching people about its history, production, virtues and cocktails. I have spoken about the spirit at events such as the International Association of Culinary Professionals and Tales of the Cocktail. When my good friend Allen Katz first started to develop his own gin recipes, I jumped at the opportunity to help. He spent over a year perfecting his recipes and the result was two amazing and unique gins that are being produced in Brooklyn. I believe gin to be the quintessential cocktail spirit, and Allen’s work has inspired me to begin working on my own gin. Here are 10 things you might not know about the spirit, along with distillery tour information and a cocktail recipe:

1. Gin is for cocktails – not on its own
You can drink tequila and mescal as shots, and vodka is served chilled with food (zakuski) in its native land. Bourbon, rye and whiskey drinkers might add some ice or a splash of water. Gin is meant to be mixed, however, as the botanicals (herbs, spices etc.) come to life in cocktails and add complexity to the drink. This is why so many classic cocktails call for gin.

2. There are more classic cocktails made with gin than with any other spirit
Negroni, Ramos Gin Fizz, Martinez, Gin Rickey, Red Snapper, Tom Collins, White Lady, Hanky Panky, Clover Club, Alexander, French 75, Gimlet, Vesper, Singapore Sling, Silver Bronx, Pegu Club, Bee’s Knees, Southside. And that is just scratching the surface!

3. Holland made gin first

Gin is England’s national spirit and there are few things more English than a refreshing gin & tonic. Most of the most famous gins you see around the world hail from the UK, so it is forgivable to think that the spirit first came from here. The English actually discovered gin when they were fighting the Thirty Years’ War in the 17 th century in Holland and saw Dutch soldiers drinking Jenever to boost morale before heading into battle. The term “Dutch Courage” was born, and the English brought the idea of making and drinking gin back with them. It would take another 150 years before they would have their own version.

4. London dry gin is not always from London
Gin does not have the same geographical restrictions as spirits such as cognac, scotch or tequila. Only a tiny handful of London dry gins are actually made in the city. There are, however, 13 gins that have a “geographical indication.” The most famous of these is Plymouth gin, which has been made in Plymouth, England since 1793.

5. One man deserves recognition
Desmond Payne is currently the master distiller at Beefeater and has been there for more than 17 years. He formerly held the same position at Plymouth, giving him more experience making fine gin than anyone else. He also created Beefeater 24, which incorporates tea into the distillation process and is a great ingredient for punches.

6. A martini means gin
A martini consists of gin, dry vermouth and optional bitters. When the golden age of the martini was in full swing, most people in cocktail drinking nations had not yet tried vodka. During the era of the three-martini lunch, Smirnoff released a very clever campaign, “Vodka leaves you breathless,” that combined with the cool of James Bond to help vodka hijack gin’s place in the iconic drink.

7. Gin can be used for medicinal purposes
In 1269, the first major mention of juniper-based health-related tonics appeared in a Dutch publication. Ever since, gin has had a history of being used “for medicinal purposes.” The Royal Navy mixed gin with lime cordial to stop scurvy, and angostura settled the stomach at sea. Tonic water with quinine was anti-malarial, giving them a great excuse to drink more gin and tonics.

8. Gin is flavored vodka
The most usual production method for gin is to distill botanicals, such as juniper, coriander, citrus peel, cinnamon, almond or liquorice, with neutral grain alcohol. Making gin is like flavoring vodka, except that botanicals are always natural. A skilled gin distiller knows how to balance the botanical flavors to make a quality product.

9. The Philippines drinks the most gin
The global sale of the spirit is nearly 60 million cases, and almost half of this is consumed in the Philippines. The country drinks over 22 million cases of Ginebra San Miguel, and while this gin accounts for 43% of the gin market, most people outside the Philippines have never heard of it. Other big gin drinking nations are Spain — where gin and tonics are popular — the U.S and, of course, the UK.

10. Saying you don’t like gin is like saying you don’t like sauce
All gin uses juniper as its main ingredient. After that, however, there are very few limits to the hundreds of ingredients a distillery can use. Some gins have as few as three or four botanical flavors, while the Scottish gin Botanist has 31! The flavors in gin range from cucumber and rose (Hendricks) to lavender (Aviation) to lemongrass and black pepper (Bombay Sapphire East). No two gins are alike, making the spirit very diverse in flavor and exciting for the budding bartender.

Visit a gin distillery and learn more:
In the U.S – Visit the New York Distilling Company in Williamsburg and meet founder Allen Katz. Be sure to drink Commodore Perry’s Navy Strength gin in The Shanty, a lovely bar located next door.

In the UK – Visit the oldest working distillery in the world in Plymouth. The building has been around since 1430 as a monastery, and every drop of Plymouth Gin has been made there since 1793.

Finally, a recipe to enjoy at home:

The Last Word Cocktail (created circa. 1922 at the Detroit Athletics Club)


10 Things You Didn’t Know About Gin

Gin is one of my favorite spirits and I have spent the best part of my time over the past 10 years teaching people about its history, production, virtues and cocktails. I have spoken about the spirit at events such as the International Association of Culinary Professionals and Tales of the Cocktail. When my good friend Allen Katz first started to develop his own gin recipes, I jumped at the opportunity to help. He spent over a year perfecting his recipes and the result was two amazing and unique gins that are being produced in Brooklyn. I believe gin to be the quintessential cocktail spirit, and Allen’s work has inspired me to begin working on my own gin. Here are 10 things you might not know about the spirit, along with distillery tour information and a cocktail recipe:

1. Gin is for cocktails – not on its own
You can drink tequila and mescal as shots, and vodka is served chilled with food (zakuski) in its native land. Bourbon, rye and whiskey drinkers might add some ice or a splash of water. Gin is meant to be mixed, however, as the botanicals (herbs, spices etc.) come to life in cocktails and add complexity to the drink. This is why so many classic cocktails call for gin.

2. There are more classic cocktails made with gin than with any other spirit
Negroni, Ramos Gin Fizz, Martinez, Gin Rickey, Red Snapper, Tom Collins, White Lady, Hanky Panky, Clover Club, Alexander, French 75, Gimlet, Vesper, Singapore Sling, Silver Bronx, Pegu Club, Bee’s Knees, Southside. And that is just scratching the surface!

3. Holland made gin first

Gin is England’s national spirit and there are few things more English than a refreshing gin & tonic. Most of the most famous gins you see around the world hail from the UK, so it is forgivable to think that the spirit first came from here. The English actually discovered gin when they were fighting the Thirty Years’ War in the 17 th century in Holland and saw Dutch soldiers drinking Jenever to boost morale before heading into battle. The term “Dutch Courage” was born, and the English brought the idea of making and drinking gin back with them. It would take another 150 years before they would have their own version.

4. London dry gin is not always from London
Gin does not have the same geographical restrictions as spirits such as cognac, scotch or tequila. Only a tiny handful of London dry gins are actually made in the city. There are, however, 13 gins that have a “geographical indication.” The most famous of these is Plymouth gin, which has been made in Plymouth, England since 1793.

5. One man deserves recognition
Desmond Payne is currently the master distiller at Beefeater and has been there for more than 17 years. He formerly held the same position at Plymouth, giving him more experience making fine gin than anyone else. He also created Beefeater 24, which incorporates tea into the distillation process and is a great ingredient for punches.

6. A martini means gin
A martini consists of gin, dry vermouth and optional bitters. When the golden age of the martini was in full swing, most people in cocktail drinking nations had not yet tried vodka. During the era of the three-martini lunch, Smirnoff released a very clever campaign, “Vodka leaves you breathless,” that combined with the cool of James Bond to help vodka hijack gin’s place in the iconic drink.

7. Gin can be used for medicinal purposes
In 1269, the first major mention of juniper-based health-related tonics appeared in a Dutch publication. Ever since, gin has had a history of being used “for medicinal purposes.” The Royal Navy mixed gin with lime cordial to stop scurvy, and angostura settled the stomach at sea. Tonic water with quinine was anti-malarial, giving them a great excuse to drink more gin and tonics.

8. Gin is flavored vodka
The most usual production method for gin is to distill botanicals, such as juniper, coriander, citrus peel, cinnamon, almond or liquorice, with neutral grain alcohol. Making gin is like flavoring vodka, except that botanicals are always natural. A skilled gin distiller knows how to balance the botanical flavors to make a quality product.

9. The Philippines drinks the most gin
The global sale of the spirit is nearly 60 million cases, and almost half of this is consumed in the Philippines. The country drinks over 22 million cases of Ginebra San Miguel, and while this gin accounts for 43% of the gin market, most people outside the Philippines have never heard of it. Other big gin drinking nations are Spain — where gin and tonics are popular — the U.S and, of course, the UK.

10. Saying you don’t like gin is like saying you don’t like sauce
All gin uses juniper as its main ingredient. After that, however, there are very few limits to the hundreds of ingredients a distillery can use. Some gins have as few as three or four botanical flavors, while the Scottish gin Botanist has 31! The flavors in gin range from cucumber and rose (Hendricks) to lavender (Aviation) to lemongrass and black pepper (Bombay Sapphire East). No two gins are alike, making the spirit very diverse in flavor and exciting for the budding bartender.

Visit a gin distillery and learn more:
In the U.S – Visit the New York Distilling Company in Williamsburg and meet founder Allen Katz. Be sure to drink Commodore Perry’s Navy Strength gin in The Shanty, a lovely bar located next door.

In the UK – Visit the oldest working distillery in the world in Plymouth. The building has been around since 1430 as a monastery, and every drop of Plymouth Gin has been made there since 1793.

Finally, a recipe to enjoy at home:

The Last Word Cocktail (created circa. 1922 at the Detroit Athletics Club)


Voir la vidéo: Wood and Steel. Critical Role. Campaign 2, Episode 58 (Août 2022).